Éthique appliquée

L’Université de Sherbrooke accorde une place importante à l’enseignement et la recherche en éthique appliquée, conformément au plan stratégique qu’elle a adopté. Plusieurs activités s’inscrivent ainsi dans cet effort tout à fait particulier pour développer une recherche innovatrice et de qualité.

L’équipe de chercheurs

  • André Lacroix
  • Alain Létourneau
  • André Duhamel
  • Allison Marchildon

Créneaux de recherche

  • Fondements en éthique
  • Éthique professionnelle et éthique organisationnelle
  • Éthique socioéconomique

Regroupement

  • CIRIEC

    Centre interdisciplinaire de recherche et d’information sur les entreprises collectives

Thèmes de recherche

  • Vers une méthodologie d’intervention en éthique appliquée

Il s’agit de faire l’inventaire des méthodologies d’intervention en éthique afin d’en établir les fondements épistémologiques et de proposer une typologie (Alain Létourneau, André Lacroix et Yves Boisvert).

  • La solidarité comme moyen de réconcilier les éthiques individuelles et collectives

Il est de bon ton de souligner l’éclatement de nos sociétés contemporaines et le repli sur soi des citoyens. Plus que jamais les éthiques individuelles et collectives sont en porte-à-faux les unes par rapport aux autres. André Lacroix cherche à renouer ces liens en explorant différents univers conceptuels en collaboration avec des chercheurs de différentes universités.

  • L’éducation à la citoyenneté comme éthique sociale

Le citoyen se cherche et il se sent de plus en plus dépossédé de son rôle social. Des chercheuses et chercheurs du CEMÉ ont décidé de discuter des fondements philosophiques de la citoyenneté afin de mieux comprendre les enjeux liés à l’éducation à la citoyenneté (France Jutras, Georges Legault, André Duhamel, Alain Létourneau, André Lacroix).

  • L’éthique des communications

L’éthique se développe et se réfléchit au cours de la rencontre humaine. Celle-ci s’organise dans un discours, un dialogue, une communication dont il faut connaître les mécanismes et les pièges en identifiant les critères d’une conversation respectueuse de tous les sujets éthiques. Appliquée au monde des médias, écrits et parlés, cette recherche fait voir les difficultés de toutes sortes liées à la communication. Alain Létourneau est le spécialiste responsable de cette recherche.

  • L’éthique des choix tragiques

L’éthique découle des choix que chacun doit faire, tant au niveau personnel que professionnel et social. Différentes recherches ont eu cours au fil des ans pour discuter de la nature de ces choix afin de construire des matrices de prise de décision. Un aspect de ces choix a pourtant été négligé : leur caractère tragique. André Duhamel, dans le sillage des recherches de Nussbaum et autres spécialistes américains, a entrepris de renouer avec cette tradition.

  • L’éthique de l’environnement

L’éthique est en soi un champ de recherche puisqu’elle est d’abord liée aux choix. Elle comprend cependant aussi une dimension contextuelle qui dépend du contexte dans lequel ces choix sont formulés et des objectifs qui leur sont accolés. L’environnement figure parmi les contextes éthiques devant être étudiés. C’est pourquoi des chercheurs de la FaTEP (Alain Létourneau, Jean-François Malherbe et Michel Dion) se sont joints à différentes équipes de recherche pour assurer la dimension éthique des recherches sur l’environnement (Observatoire de l’environnement et du développement durable, Réseau SEVE, etc.).

  • Les dysfonctionnements en milieu de travail

Les liens avec les autres se développent au sein de la société, mais aussi au sein des différents milieux de travail. Nous assistons à une augmentation importante des arrêts de travail pour différentes causes liées à l’épuisement professionnel. De plus en plus de chercheurs s’interrogent sur la responsabilité de l’environnement physique du milieu de travail, mais aussi sur les types d’organisation de travail qui sont privilégiés, de même que sur la gestion des ressources humaines. L’éthique est au coeur de ces problématiques et c’est pourquoi André Lacroix a accepté d’assumer la responsabilité du volet éthique d’un projet de recherche sur les dysfonctionnements en milieu de travail, projet de recherche piloté par le professeur Patrick Loiselle de la Faculté de médecine et des sciences de la santé.

  • L’éthique socio-économique et la finance socialement responsable

La fragmentation de l’espace public et la financiarisation de l’économie soulèvent d’importantes problèmes sociaux. Dans le premier cas, l’individualisme observé au sein de nos sociétés oblige les entreprises, les gouvernements et les institutions publiques et privées à revoir leurs manières de penser le fonctionnement des entreprises et des relations économiques. Dans le second cas, la valorisation des entreprises à la faveur de leurs seuls résultats financiers, la part croissante des activités financières dans le PIB des pays développés et la nécessité de prendre en compte de nouveaux facteurs sociaux dans le développement économique obligent désormais les décideurs à envisager la finance dans une perspective de responsabilité sociale. Dans ces deux cas, l’économie doit être envisagée dans une perspective de responsabilité afin de redonner une place à l’éthique dans la sphère publique. On parle alors d’éthique socio-économique ou d’éthique sociale. C’est entre autre de ces questions qu’André Lacroix traite dans ses recherches au sein de la Chaire d’éthique appliquée.

Quelle éthique pour la finance?, un reportage vidéo sur la finance socialement responsable

Autres réalisations

Les équipes de recherche gravitant autour du pôle de l’éthique appliquée ont fait preuve d’un très grand dynamisme au cours des dernières années. Outre les réalisations liées à la recherche conventionnelle, plusieurs activités ayant pour but d’animer l’espace public ont vu le jour. Parmi elles, il nous faut mentionner le cycle de conférences créé au Campus de Longueuil et qui accueille des chercheuses et chercheurs de tous les horizons (universités québécoises et étrangères, de même que professionnels issus du milieu des affaires), ainsi que les conférences présentées par les chercheuses et chercheurs, tant au sein de groupes de recherches universitaires conventionnels qu’au sein des milieux professionnels et sociaux.

Renseignements : André Lacroix