Doctorat en philosophie pratique, cheminement en éthique et politique appliquée

Pour étendre la compréhension de problèmes sociaux complexes et proposer des solutions

Offert aux campus de Sherbrooke et de Longueuil

On observe depuis plusieurs années une interdépendance accrue entre les enjeux éthiques et politiques, et ce, tant au niveau local qu’international. Scandales de corruption, enjeux éthiques de la gouvernance et des fonctions publiques, fonctionnement des institutions politiques et sociales, enjeux réglementaires pour la vente de certains produits (armes, drogues, médicaments, technologies, etc.) et enjeux démocratiques (accès et fonctionnement des marchés publics, développement des approches participatives et délibératives, budget participatif) ne sont que quelques exemples probants qui font l’actualité et marquent les évènements sociaux et politiques contemporains.

Ce nouveau cheminement doctoral en éthique et politique appliquée propose aux étudiantes et aux étudiants de réfléchir à ces enjeux selon une double perspective pratique. Ils sont ainsi amenés à faire émerger les interactions entre les dimensions éthiques et politiques de ces enjeux pour les problématiser et les situer dans un contexte d’application réel.

Il s'agit là d'un créneau unique dans la francophonie canadienne, qui s'inscrit directement dans la tradition et la culture propre à l'Université de Sherbrooke, privilégiant une approche pratique et interdisciplinaire.

Nouveau programme de bourses de soutien de 13 000 $ au doctorat
Ce programme de bourses s’adresse à toutes les nouvelles étudiantes et à tous les nouveaux étudiants inscrits dans le programme de doctorat en philosophie pratique.  Plus de détails

Objets de recherche potentiels

L’interdépendance accrue entre les enjeux éthiques et politiques se matérialise par l’accroissement des occasions de recherche et de développement scientifiques, en particulier dans une perspective appliquée.

Voici une liste non exhaustive d’objets de recherche potentiels :

  • Enjeux éthiques découlant de l’organisation du travail, de la gestion et de la gouvernance;
  • Impacts et conséquences des développements de l’intelligence artificielle sur la gouvernance des entreprises et la gestion des ressources;
  • Gestion des données personnelles par le gouvernement à l’ère de l’infonuagique;
  • Nature et gestion de l’information dans un contexte de crise des médias;
  • Impacts éthiques et politiques des développements technologiques;
  • Enjeux éthiques découlant de la formulation et mise en place des politiques de santé publique (accès aux médicaments, contrôle des prix des services et biens médicaux, surveillance sanitaire et sécurité des données de santé publique, inégalité et formulation des politiques de santé, etc.);
  • Enjeux éthiques et politiques des certifications éthiques;
  • Analyse du rôle et des impacts des gardiens de l’éthique (commissaire à l’éthique, commissaire au lobbyisme, vérificateur général, protecteur du citoyen, etc.);
  • Analyse des ressources en éthique dans l’appareil public et de leur évolution historique;
  • Analyse des scandales et problèmes éthiques en politique pendant certaines périodes données (en contexte de crise par exemple);
  • Évolution de l’encadrement éthique et déontologique des partis politiques ou de la fonction publique;
  • Formes et enjeux de la démocratie et de la participation citoyenne et politique.

Dans un souci d’interdisciplinarité, toutes les thèses sont dirigées par une chercheuse ou un chercheur en philosophie et codirigées par une chercheuse ou un chercheur en politique. Lors de leur admission, les candidates et les candidats doivent avoir obtenu la confirmation qu’une professeure ou un professeur spécialisé en éthique accepte de diriger leur thèse et qu’une professeure ou un professeur spécialisé en politique accepte de la codiriger.

En plus des activités pédagogiques obligatoires, les étudiantes et les étudiants devront suivre le séminaire de philosophie en éthique et politique appliquées. Ce séminaire sera donné en dyade par une ou un politologue et une ou un philosophe. Les étudiantes et les étudiants compléteront leur scolarité avec une activité pédagogique en politique appliquée à choisir parmi une vingtaine de séminaires.

Les exigences d'admission sont disponibles dans la fiche officielle du programme.

Étudiantes et étudiants internationaux

La candidate ou le candidat non francophone devra se soumettre à un test de classement en français langue seconde permettant de mesurer son niveau de compétence à l’écrit comme à l’oral. Selon le niveau obtenu au test de classement, des activités pédagogiques en français langue seconde pourraient être exigées en préalables.

Ce programme est offert par le Département de philosophie et d'éthique appliquée et l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke.

POUR INFORMATION

Professeur Yves Bouchard, coresponsable du programme (philosophie et éthique appliquée)
Yves.Bouchard@USherbrooke.ca
Professeure Karine Prémont, coresponsable du programme (politique appliquée)
Karine.Premont@USherbrooke.ca