Apprendre les langues des Premières Nations au collégial : l’expérience de Kiuna

<span>Jimena Terraza</span>
Jimena Terraza
Photo : Fournie

Description : Une conférence de Jimena Terraza, organisée par le projet Awikhiganisaskak.

Depuis l’automne 2018, Kiuna offre le programme Arts, lettres et communication option langue d’une Première Nation. Les langues enseignées à l’heure actuelle sont l’innu, l’abénakis, l’atikamekw et l’anicinape. Les néophytes peuvent s’inscrire dans le parcours débutant. Ce parcours est destiné tant aux personnes issues des Premières Nations qui ne connaissent pas la langue de leur nation d’origine qu’aux allochtones qui souhaitent travailler en milieu autochtone ou simplement s’ouvrir à une autre culture. Un deuxième parcours permet aux locuteurs d’approfondir leurs connaissances de leur langue maternelle.Cette communication présentera les particularités du programme ainsi que les méthodes d’enseignement utilisées, les défis rencontrés et les perspectives de développement pour inclure davantage de langues autochtones.

La conférence aura lieu sur la plateforme Teams. Pour s'y inscrire, on peut écrire à rene.lemieux@USherbrooke.ca

À propos de la conférencière

Jimena Terraza est la coordonnatrice du programme Arts, lettres et communication au collège Kiuna. Linguiste spécialisée dans la grammaire des langues algonquiennes elle s’intéresse également à la didactique des langues autochtones. Elle enseigne la linguistique à Kiuna ainsi que la didactique des langues autochtones au centre des Premières Nations Nikanite.

À propos du projet Awikhiganisaskak

Le projet Awikhiganisaskak vise à étudier la mise sur pied d'un centre de documentation en langues et cultures autochtones dans la région de l'Estrie. Ce projet est financé par le Pôle régional en enseignement supérieur de l'Estrie (PRESE) et ses membres proviennent de plusieurs établissements de la région (Université de Sherbrooke, Université Bishop's, Collège Champlain, Cégep de Sherbrooke) ainsi que du Grand Conseil de la Nation Waban-Aki et de l'Institution Kiuna.