Un avancement important pour les recherches en philosophie

La première bibliographie électronique sur Platon est maintenant disponible

1 novembre 2010Caroline Vézina

Benoît Castelnérac, professeur au Département de philosophie et d’éthique appliquée
Benoît Castelnérac, professeur au Département de philosophie et d’éthique appliquée
Photo : Archives - Michel Caron

Assisté par son équipe de recherche, Benoît Castelnérac, professeur au Département de philosophie et d’éthique appliquée, vient tout juste de rendre disponible la toute première bibliographie électronique spécialisée sur un philosophe : Pythia. Cette dernière recense les éditions et les traductions des œuvres de Platon ainsi que les études publiées sur le philosophe depuis 1930 à nos jours. Ce portail Web novateur permettra à tous les chercheurs et chercheuses en philosophie de par le monde d’avoir accès rapidement à un vaste éventail de données et d’articles sur le sujet.

Un projet avant-gardiste

Cette nouvelle bibliographie consacrée à Platon est une première mondiale. «Cette base de données est unique en son genre; il n’en existe aucune qui soit autant spécialisée pour le moment, et ce, à l’échelle internationale», souligne le professeur Castelnérac, responsable du projet. Résultat d’un travail commencé au cours de son doctorat, et menée de front par une équipe de la France et du Québec, la base de données regroupe plus de 4000 monographies et 10 700 articles dont les références sont accessibles grâce à un moteur de recherche.

Un outil d’une valeur inestimable

Cette bibliographie spécialisée permettra d’augmenter l’accès à l’information et la rapidité des recherches pour tous. «Avant, les informations et les articles sur Platon étaient recensés dans un livre qui était publié tous les cinq ans. Il s’agissait d’un processus long et fastidieux, car il fallait éplucher tous les livres un par un. Maintenant que le tout est informatisé, il est possible de trouver ce que l’on cherche en quelques clics!» indique le professeur.

Le fruit d’un travail acharné

Cet outil révolutionnaire est le fruit d’un dur labeur que Benoît Castelnérac, son équipe et leurs collaborateurs internationaux ont amorcé en 1999. «Non seulement fallait-il regrouper toutes les données, mais il fallait également les numériser, les mettre en forme et composer une interface graphique», précise-t-il. Ce travail devra être poursuivi dans les années à venir afin de procéder à l’ajout de nouvelles données et d’assurer les mises à jour.

Un pionnier de sa catégorie

Le projet de la bibliographie platonicienne électronique Pythia facilitera grandement la vie des chercheuses et chercheurs de 2e et 3e cycles. Selon Benoît Castelnérac, ce projet ne restera pas longtemps le seul de sa catégorie. «L’avenir est en ligne, les bases de données de ce genre se multiplieront au cours des prochaines années», affirme-t-il.

Information complémentaire