Une connaissance plus grande de soi

« Comme les cours du DE nous amènent à effectuer une réflexion continuelle sur notre enseignement, à mieux en comprendre les enjeux, je me suis mise à autoévaluer mes pratiques et à apporter les régulations qui s’impliquaient. Cet exercice réflexif, s’il était bon pour moi, ne se devait-il pas d’être tout aussi profitable à l’élève? Je voyais là une avenue intéressante qu’il me fallait mieux comprendre. C’est au fil des lectures proposées dans mes cours du DE que j’ai découvert les fondements théoriques sur lesquels appuyer ma pratique. Les écrits d’Aylwin et de Scallon me semblaient fort pertinents dans le développement d’une compétence en rédaction. Mais ce sont particulièrement les articles de Lise Saint-Pierre qui m’ont interpellée et qui m’ont permis de définir vraiment mon projet de recherche. La métacognition m’est apparue alors comme le concept clé qui pouvait faire la différence et aider mes élèves dans leurs apprentissages. »

Natalie Belzile, enseignante au département de Lettres, Cégep Marie-Victorin
Lauréate 2010 - Maîtrise en enseignement au collégial à PERFORMA