Soutenir le développement professionnel d’enseignantes du primaire pour améliorer les pratiques d’enseignement et d’évaluation de la lecture et de l’écriture en contexte autochtone

8 avril 2021
14 h à 16 h
Présentation des résultats et des retombées d’une recherche-action menée en collaboration avec le personnel enseignant de l’école Migwan, à Pikogan, et portant sur le développement des compétences à enseigner et à évaluer la lecture et l’écriture. Le projet a permis d’équiper les classes de « coins littérature » et de les garnir de nombreux livres grâce à la tenue de trois salons du livre (2017, 2018, 2020) au sein même de l’école. Dans la conférence, nous discuterons également des retombées de la recherche sur la formation des futurs enseignants et enseignantes.

Christiane Blaser
Professeure titulaire, Université de Sherbrooke

Sammy Kistabish
Enseignante à la formation générale des adultes, école CRÉA Kitci Amik, Pikogan

Martin Lépine
Professeur, Université de Sherbrooke

Christiane Blaser est professeure à l’Université de Sherbrooke depuis 2007 à titre de didacticienne du français, spécialisée dans l’enseignement de la lecture et de l’écriture dans les disciplines scolaires. Ses travaux de recherche portent sur le rapport à l’écrit des enseignant.e.s et futur.e.s enseignant.e.s, sur l’appropriation des écrits dans le postsecondaire (littératies universitaires) et sur l’enseignement et l’apprentissage de l’écrit en contexte autochtone. Elle est membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE) et du Collectif de recherche sur la continuité des apprentissages en lecture et en écriture (CLÉ).

Sammy Kistabish est née dans la communauté anicinapek de Pikogan, près d’Amos, en Abitibi-Témiscamingue, où elle vit et travaille encore à ce jour. Elle est titulaire d’un baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire de l’UQAT et œuvre depuis plus de 10 ans dans le domaine de l’éducation. Après avoir enseigné à l’école primaire Migwan, de Pikogan, elle enseigne maintenant au secteur des adultes, toujours à Pikogan. De 2012 à 2020, Sammy Kistabish a participé activement à deux recherches-actions menées en collaboration avec le personnel enseignant de l’école Migwan.

Professeur de didactique du français au département de l’enseignement au préscolaire et au primaire de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke, Martin Lépine est codirecteur du Collectif CLÉ (Continuité des apprentissages en lecture et en écriture) et membre-chercheur du CRIFPE et du CTREQ. Il est le chercheur principal des projets culturels de la Faculté d’éducation réalisés en partenariat avec le Centre culturel de l’Université de Sherbrooke et le Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke. En tant que didacticien du français, il s’intéresse particulièrement aux approches didactiques de la littérature et au rapport que les enseignants entretiennent à la littérature et à la culture.