Intervenir en orientation professionnelle

Le domaine de l'orientation est vaste et passionnant. Muni d'un diplôme de 1er ou de 2ème cycle, vous pourrez faire une différence dans la vie professionnelle de clientèles variées à l'intérieur de différents milieux de travail. Voici quelques informations pour mieux connaître ce domaine d'intervention d'avenir.

Qu'est-ce que l'orientation professionnelle ?

L'OCDE donne cette définition du domaine de l'orientation :

On entend par orientation professionnelle les services et activités qui s'adressent à des individus de tout âge, à toutes les étapes de leur vie, pour les aider à faire leurs choix éducatifs ou professionnels et à gérer leur évolution professionnelle. Ces services peuvent se trouver dans les écoles, les universités et autres établissements d’enseignement supérieur, les établissements de formation, les services publics de l'emploi, sur les lieux de travail, dans le secteur du volontariat et dans le secteur privé. Les activités peuvent avoir
lieu individuellement ou en groupe, face à face ou à distance (y compris les services en ligne ou par informatique). Ils comprennent la production et la diffusion de l'information sur les emplois et les carrières (sous forme de textes imprimés, au moyen des TIC ou sous d'autres formes), les outils d'évaluation et d'auto‐évaluation, les entretiens de conseil, les programmes de préparation à l'emploi (pour aider les individus à mieux se connaître, à saisir les options qui leur sont proposées, et à gérer leur évolution professionnelle), les stages de découverte (pour se faire une idée des orientations possibles avant de faire un choix), les programmes de recherche d'emploi et d'insertion.

Qu'est-ce qui est enseigné dans la formation de 1er et 2ème cycle en orientation ?

La formation aux deux cycles est partagée entre l'apprentissage théorique et l'apprentissage pratique (stages, laboratoires, intervention directe). Voici une liste des thématiques abordées pendant la formation :

  • L’évaluation de la clientèle à l’aide d’instruments psychométriques
  • La compréhension du développement humain de l’enfance aux étapes de la vie adulte
  • La connaissance des principales psychopathologies et de leurs caractéristiques
  • La connaissance des théories du développement vocationnel et de l’insertion socio‐professionnelle
  • La capacité de concevoir une intervention en orientation
  • La compétence à intervenir directement (en individuel ou en groupe) en orientation dans plusieurs contextes et auprès de clientèles diverses
  • La capacité à trouver et transmettre de l’information scolaire et professionnelle
  • La compétence à animer des groupes
  • La capacité d’intégrer les méthodes et les résultats de recherche dans sa pratique
  • La référence aux principes fondamentaux de la déontologie professionnelle

Quels types d'emplois exercent les diplômé(e)s du domaine de l'orientation ?

Les personnes diplômées du baccalauréat détiennent une formation qui les prépare à intervenir directement auprès des clientèles jeunes et adultes qui présentent des besoins d'information scolaire et professionnelle, de soutien à l'employabilité (rédaction de cv, préparation aux entrevues, recherche d'emploi) et d'accompagnement dans une démarche d'orientation ou de réorientation professionnelle.

Les titres d'emploi associés aux postes occupés habituellement par les personnes diplômées du baccalauréat varient selon les tâches à accomplir et les institutions. Les titres les plus fréquents sont : personne conseillère en emploi, personne conseillère en information scolaire et professionnelle, personne conseillère en placement et personne conseillère en ressources humaines.

Pour leur part, les personnes diplômées de la maîtrise peuvent répondre à des besoins plus complexes formulés autant par des organisations (recrutement, évaluation du personnel, bilan de compétences) que par des individus présentant des difficultés significatives d'adaptation, d'insertion ou de réinsertion professionnelle. Rappelons que les membres de l'Ordre des conseillères et conseillers d'orientation du Québec (OCCOQ) peuvent également répondre aux besoins d'évaluation des clientèles vulnérables dans le cadre des activités réservées par le projet de loi 21. Pour les membres, le titre de conseiller ou de conseillère d'orientation est réservé par le Code des professions. Pour les non‐membres, le titre d'emploi de personne conseillère en gestion de carrière est suggéré.

IMPORTANT : L'obtention du diplôme de maîtrise en orientation permet une inscription directe au tableau des membres de l'OCCOQ.

Le site Jobboom présente une entrevue intéressante avec une conseillère en exercice !

Quelles sont les perspectives d'emploi dans le domaine de l'orientation ?

En 2016 et en 2018, le site Jobboom classait la profession de c.o. parmi les carrières d’avenir et indiquait que les perspectives à moyen terme étaient d’acceptables à bonnes en rapportant un faible taux de chômage (5,6%) et une correspondance formation‐emploi très élevée.

Les résultats de l'enquête Relance 2016 de l'UdeS indiquent un taux de placement des personnes bachelières de 100% (70% temps plein) avec une correspondance études‐emploi de 60%. Soulignons que 50% des personnes ont poursuivi des études après l’obtention du diplôme de 1er cycle. Pour les personnes diplômées au 2ème cycle, le taux de placement est de 90% (74% temps plein) avec une correspondance études‐emploi de 88%, ce qui correspond aux résultats observés dans la province. Le délai pour dénicher un emploi à temps plein était de 3 mois ou moins pour 80% de ces personnes répondantes.

Enfin, il est fréquent que les personnes étudiantes se voient offrir un emploi à temps plein ou partiel suite à un stage de baccalauréat ou de maîtrise.