Tronc commun : 2 ans ou 3 ans?

Le programme tel qu'il est structuré donne accès pour tous les résidents au diplôme en microbiologie médicale du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.  Les résidents  débuteront donc tous par une formation de 2 ans à l'intérieur du programme de tronc commun de médecine interne de l'université de Sherbrooke.  Cette étape cruciale du cheminement du résident l'amènera à posséder de bonnes connaissances de base, combinées à un jugement solide.

Les résidents intéressés à approfondir leur bagage de médecine interne auront l'opportunité de poursuivre pour une troisième année de résidence à l'intérieur du tronc commun,  Cette troisième année, surtout orientée vers des stages de médecine interne générale, donne au résident sa première expérience à titre de responsable d'une unité d'enseignement, et par le fait même d'une pyramide d'enseignement.  Bien qu'elle ne soit pas essentielle au rôle de microbiologiste-infectiologue au Québec, la totalité des résidents qui optent pour cette option s'en disent satisfaits.  Cette année permet de consolider les acquis antérieurs, en plus de donner une assurance supplémentaire pour la gestion de patients avec des pathologies aigues ou complexes.  Le choix de poursuivre cette troisième année ou non ne s'effectue pas dès le départ, mais généralement au cours de la deuxième année, ce qui permet au résident de faire un choix éclairé.

Peu importe le cheminement dans le tronc commun, les 3 années de stage en microbiologie-infectiologie demeurent les mêmes, puisque notre programme possède la double accréditation (microbiologie médicale et maladies infectieuses).  C'est cependant seule la troisième année de médecine interne qui donne accès aux examens du Collège Royal en médecine interne,  de même qu'à la certification canadienne en maladies infectieuses, qui demande aussi d'être certifié interniste.  Un résident ayant complété sa troisième année aura donc la possibilité de posséder à la fin de son parcours la certification en médecine interne, en microbiologie médicale et en maladies infectieuses de l'adulte.

Au niveau de la pratique, le diplôme de maladies infectieuses n'apporte aucun changement au Québec, puisque le titre québécois s'avère celui de microbiologiste-infectiologue, qui effectue des tâches autant cliniques qu'au niveau de la gestion du laboratoire de microbiologie médicale.  Cependant, les résidents éventuellement intéressés à pratiquer en clinique au Canada anglais ou dans d'autres pays seront encouragés à opter pour le diplôme de maladies infectieuses, en plus de celui en microbiologie médicale.

Au fil des cohortes de notre programme, environ 50% des résidents se sont prévalus de l'opportunité de compléter leur formation par les examens de médecine interne, puis de maladies infectieuses.  Il est important de savoir que le résident est libre de son choix et qu'aucune des deux options n'est privilégiée dans le programme et à la fin, tous se sentiront compétents pour faire face à la pratique du microbiologiste-infectiologue, peu importe leur cheminement.