Fellowship – Soins intensifs à visée communautaire

Résumé de la formation

Programme de formation de 6 mois en médecine de soins intensifs adulte visant des cliniciens (médecine interne, pneumologie, anesthésie, chirurgie, médecine de famille) désirant développer une expertise de pointe en soins intensifs sans remplir les critères du programme de soins intensifs du Collège Royal (d’une durée de 2 ans)

Le programme s’adresse particulièrement à des cliniciens qui assumeront des rôles de leader en soins critiques dans les milieux intermédiaires ou de région. 

La formation pourra s’inclure à l’intérieur de certains programmes de formation où les soins intensifs sont déjà très présents (ex. médecine interne générale) ou être ajouté à la fin de la formation (ex. médecine de famille).

Description de la formation

Objectifs généraux
  • Acquérir les connaissances propres aux soins critiques et maîtriser l’approche systématique d’évaluation et de prise en charge du patient en état critique axée sur la priorisation des problèmes.
  • Coordonner simultanément l’investigation et le traitement du patient en état critique tout en minimisant les risques associés aux différentes investigations (risques procéduraux, risques associés au transport, etc.) et en faisant preuve d’une utilisation judicieuse des ressources.
  • Coordonner une équipe multidisciplinaire à la fois dans la prise en charge individuelle d’un patient, mais également dans la gestion globale d’une unité de soins intensifs.
Objectifs spécifiques

  • Démontrer une bonne compréhension des connaissances scientifiques et cliniques de la physiologie normale, de la pathophysiologie, de l’investigation et du traitement relié aux pathologies courantes de soins intensifs, incluant plus spécifiquement (sans être exclusif) :

    • problèmes respiratoires (mécanique du système respiratoire, physiologie des échanges gazeux, insuffisance respiratoire hypoxémique et/ou hypercapnique, ARDS, asthme, MPOC, maladies interstitielles aiguës, connaissances de base en ventilation mécanique invasive, non-invasive et son sevrage, monitoring de l’oxygénation/ventilation, imagerie pulmonaire de base);
    • problèmes cardiovasculaires (physiologie cardiovasculaire de base, états de choc, syndromes coronariens aigus, principes de base de réanimation - ACLS);
    • problèmes infectieux (sepsis et choc septique, monitoring du patient en choc, physiologie circulatoire et livraison d’oxygène, utilisation rationnelle des antibiotiques, utilisation des mesures de prévention et de protection des infections);
    • problèmes neurologiques (évaluation du coma, monitoring cérébral de base, incluant le suivi et l’interprétation du monitoring de pression intracrânienne, AVC, faiblesse acquise aux soins intensifs, saignement intracrânien, HSA, syndrome de Guillain-Barré, méningite, status epilepticus, trauma crânien, trauma médullaire, détermination du décès neurologique et don d’organes);
    • problèmes rénaux (IRA, troubles électrolytiques ou acido-basiques importants, thérapie de remplacement rénal);
    • problèmes gastro-intestinaux ou hépatobiliaires (abdomen aigu, ischémie mésentérique, iléus paralytique, syndrome du compartiment abdominal, saignement digestif haut ou bas, pancréatite aiguë, insuffisance hépatique aiguë, cirrhose);
    • problèmes hématologiques (maladies thromboemboliques aiguës, CIVD, thromboprophylaxie, urgences hématologiques, gestion des saignements graves, notamment en post-opératoire incluant l’utilisation rationnelle des produits sanguins et leurs risques associés);
    • problèmes métaboliques et endocriniens (physiologie du métabolisme du glucose en état critique, syndromes hyperglycémiques, hypoglycémies, insuffisance surrénalienne, désordres graves de la thyroïde);
    • soins post-opératoires divers (dont la plupart des problèmes spécifiques sont inclus ci-haut), gestion de l’analgésie, incluant une connaissance de base de l’analgésie neuraxiale et de ses implications;
    • prise en charge du patient polytraumatisé;
    • problèmes toxicologiques;
    • prise en charge nutritionnelle des patients en état critique;
    • spécificités pharmacologiques aux soins critiques (analgésie, sédation, antibiotiques, vasopresseurs, inotropes, bloqueurs neuromusculaires...);
    • prise en charge du patient présentant des brûlures graves;
    • médecine du transport intra-hospitalier et extra-hospitalier, incluant le transport terrestre et aérien;
    • prise en charge du patient en fin de vie et des modalités de soins palliatifs associées.

  • Démontrer des habiletés procédurales diversifiées, incluant :

    • Évaluation des voies aériennes et ventilation non-invasive efficace; 
    • Intubation orotrachéale; 
    • Évaluation et identification du patient ayant une voie aérienne difficile; 
    • Gestion de la ventilation mécanique;
    • Thoracentèse, drain thoracique percutané et chirurgical;
    • Accès veineux central jugulaire, sous-clavier et fémoral sous guidance échographique en respectant le protocole hospitalier; accès intra-osseux;
    • Canule artérielle radiale et fémorale;
    • Ponction lombaire;
    • Ponction péritonéale;
    • Mise en place d’un tube naso/orogastrique;
    • Gestion globale d’une réanimation (ACLS), incluant les habiletés non-techniques associées;
    • Cardioversion électrique;
    • Échographie cardiaque et pulmonaire dirigée (point-of-care ultrasound);
    • Bronchoscopie (aptitudes de base);
    • Assurer l’enseignement et la supervision des techniques ci-haut mentionnées aux résidents juniors.

Rôle du moniteur

Communication
  • Établir une relation thérapeutique avec le patient et/ou sa famille, communiquer efficacement dans les aspects diagnostics, thérapeutiques et pronostiques;
  • Expliquer les risques associées à chacun des traitements et des procédures et savoir obtenir un consentement libre et éclairé;
  • Établir un climat de travail collaboratif avec l’équipe multidisciplinaire des soins intensifs et avec les médecins consultants des autres spécialités;
  • Compiler, synthétiser et transmettre (à l’oral et à l’écrit) l’information pertinente à la prise en charge globale des patients en état critique;
  • Acquérir des habiletés de discussion des enjeux de niveau d’intensité thérapeutique, de fin de vie et de don d’organes.
Collaboration
  • Consulter et collaborer de façon efficace avec les équipes médicales impliquées dans le soin du patient critique;
  • Coordonner le travail collaboratif de l’équipe multidisciplinaire des soins intensifs.
Leadership
  • Assumer un rôle de leader à l’intérieur de l’unité des soins intensifs dans la gestion des patients et dans la gestion des lits;
  • Participer activement au processus d’évaluation et d’amélioration de la qualité de l’acte;
  • Superviser le travail des résidents juniors et des externes en leur assurant un apprentissage de qualité;
  • Diriger, en collaboration avec les autres professionnels impliqués, le développement d’un protocole de soins et en assurer le suivi auprès des instances décisionnelles jusqu’à son approbation;
  • Comprendre les enjeux et les contraintes financières associées à la gestion d’une unité de soins intensifs.
Promotion de la santé
  • Prévenir de manière proactive les complications les plus fréquentes associées aux soins intensifs;
  • Promouvoir l’adoption de saines habitudes de vie et favoriser la compliance aux traitements;
  • Démontrer une compréhension des impacts physiques, psychologiques et sociaux à long terme de la maladie critique.
Érudition
  • Participer activement aux activités d’apprentissage organisées aux soins intensifs;
  • Démontrer la capacité de consulter les différentes bases de données, de trier et de choisir l’information médicale pertinente pour guider la prise en charge clinique du patient; 
  • Évaluer de façon critique et rigoureuse l’information médicale issue de la recherche;
  • Prendre des décisions cliniques axées sur le patient et appuyées sur des données probantes;
  • Participer activement à la recherche au soins intensifs;
  • Développer une pratique réflexive permettant de faire une autoévaluation et de mettre en œuvre un plan de formation personnelle continue.
Professionnalisme
  • Démontrer un engagement envers le patient par l’application des pratiques exemplaires et le respect des normes éthiques, particulièrement en contexte de soins critiques;
  • Agir et se comporter selon les règles déontologiques de la profession médicale, reflétant l’honnêteté, l’intégrité, l’engagement, la compassion, le respect, l’altruisme, le respect de la diversité et du secret professionnel;
  • Reconnaître ses limites personnelles et apprendre à appeler à l’aide au moment opportun de façon à promouvoir le développement de l’autonomie professionnelle sans compromettre la sécurité des patients.

Mode d'évaluation

Chaque période de 4 semaines fera l’objet d’une évaluation mi-stage et d’une évaluation de fin de stage par les superviseurs en place.  Le directeur de programme s’assurera d’effectuer au minimum :

  1. une rencontre au début du programme pour expliquer les objectifs et les attentes
  2. une rencontre de mi-programme, après 3 mois, pour discuter de la progression du candidat
  3. une rencontre de fin de formation compilant l’ensemble des évaluations.  D’autres rencontres pourront avoir lieu au besoin si la situation le justifie.  Un cahier de techniques devra être maintenu par le moniteur pour s’assurer de l’exposition optimale.

Critères d'admission

Prérequis
  1. Avoir complété avec succès une formation minimale (pour les candidats de médecine interne générale ou pneumologie = avoir complété la formation du tronc commun de médecine interne, pour les candidats de médecine de famille = avoir complété 2 ans de formation, pour les candidats d’anesthésie ou de chirurgie = avoir complété 3 ans de résidence).
  2. Détenir une maîtrise du français et de l’anglais.
  3. Détenir un permis d’exercice du CMQ.
Documents de candidature

Modalités d’enseignement;: en plus des cours de soins intensifs hebdomadaires déjà existants et destinés à l’ensemble des résidents, des séminaires de soins intensifs destinés spécifiquement aux moniteurs cliniques mensuels seront mis en place de façon à optimiser l’enseignement de concepts plus avancés et propres à leur niveau.;Ces séminaires adresseront des sujets théoriques reliés à l’ensemble des compétences (expertise médicale, collaboration, éthique, recherche, gestion).

Modules de formation complémentaire inclus dans le stage : mise à jour ACLS et ATLS.

Formation intensive en prise en charge des voies aériennes par exposition au bloc opératoire (anesthésie) de 2 semaines à organiser.