Pre Patricia Bourgault, vice-doyenne aux sciences infirmières

Vice-décanat aux sciences infirmières

La personne vice-doyenne aux sciences infirmières représente son secteur auprès de la personne doyenne et du comité de direction. Elle travaille en partenariat avec les collègues responsables de vice-décanats ayant des liens avec son secteur, plus particulièrement en ce qui a trait aux ressources, à la vie étudiante, aux règles et règlements, à la formation et à la recherche. Elle représente aussi les sciences infirmières dans certains comités dont le comité de direction du RUIS et co-préside la Table du RUIS en soins infirmiers. Il est usuel que cette personne occupe aussi la fonction de direction de l’École des sciences infirmières.

Notes biographiques à propos du Pre Patricia Bourgault

Pre Patricia Bourgault est infirmière diplômée du Cégep de Trois-Rivières en 1992 (DEC en soins infirmiers), de l’Université du Québec à Trois-Rivières en 1995 (baccalauréat en sciences infirmières et certificat en gestion des ressources humaines), de l’Université de Montréal en 1998 (maîtrise en sciences infirmières), de l’Université de Sherbrooke en 2005 (doctorat en sciences cliniques, spécialisation en sciences infirmières) et de l’Université McGill/Université de Montréal en 2010 (postdoctorat en sciences infirmières/sciences biomédicales). En début de carrière, elle a œuvré principalement à l’urgence et ensuite, pendant plusieurs années, comme coordonnatrice de recherche au Centre de recherche clinique du CHUS, principalement en gastroentérologie et au laboratoire de recherche sur la douleur.

Pre Bourgault joint l’École des sciences infirmières en 2005 comme professeure. Elle devient professeure agrégée en 2009 et titulaire en 2014. Elle y enseigne la philosophie du soin, la gestion de la douleur en sciences biologiques et la recherche. Elle dirige plusieurs étudiants au programme de sciences cliniques dont plus de 15 en sont diplômés. En 2010, elle obtient une bourse de chercheure-clinicienne Junior 1 du FRQ-S.

Depuis le début de son parcours universitaire, Pre Bourgault s’est intéressée à la gestion de la douleur et en a initialement fait l’objet de ses études et, par la suite, de son programme de recherche. Plus spécifiquement, elle a étudié la recherche d’aide effectuée par les femmes aux prises avec un problème de santé impliquant de la douleur chronique notamment la migraine, le syndrome du côlon irritable et la fibromyalgie. Son programme de recherche a permis de démontrer que la reconnaissance de la douleur et son identification chez des clientèles vulnérables sont essentielles dans le développement d’interventions. Ces interventions seront alors ciblées et adaptées aux besoins des patients et, par le fait même, assurent des retombées cliniques répondant aux attentes des personnes concernées. Ses études, menées pour la majorité au Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke et dans un contexte interdisciplinaire, ont porté entre autres sur le développement et l’implantation de programmes d’autogestion de la douleur chronique (Programme PASSAGE fibromyalgie et lombalgie), l’application de lignes directrices et l’utilisation d’algorithme pour la gestion de la douleur postopératoire, l’évaluation de la douleur aux soins intensifs avec des techniques novatrices, l’impact clinique de la formation sur la gestion de la douleur aiguë et chronique et l’impact des caractéristiques des soignants, dont l’empathie et la santé mentale, sur la gestion de la douleur.

De 2008 à 2014, Pre Bourgault a dirigé le microprogramme de 2e cycle en gestion de la douleur au Centre de formation continue de la FMSS et elle agit comme adjointe à la recherche à l’École des sciences infirmières à partir de 2013. Alors que la profession infirmière fait face à de grands défis, elle entame maintenant une nouvelle carrière à la FMSS, orientée vers la gestion où elle participera, dans un esprit d’interdisciplinarité, à la formation de la relève infirmière, au rehaussement des compétences infirmières par les études supérieures et à la valorisation de la recherche dans cette discipline et ce, en étroite collaboration avec les milieux cliniques.