Pre Nathalie Rivard, vice-doyenne aux études supérieures, à la recherche et à l’innovation

Vice-décanat aux études supérieures, à la recherche et à l’innovation

L’équipe du vice-décanat aux études supérieures, à la recherche et à l’innovation (VDÉSRI) soutient le succès des étudiantes et étudiants engagés dans des programmes de recherche de 2e et 3e cycles de la Faculté, ainsi que celui des stagiaires postdoctoraux et des membres de son corps professoral dans leurs activités de recherche et d’innovation. En plus d’assurer un encadrement administratif, le VDÉSRI effectue la liaison avec l’ensemble des intervenants internes dans ses secteurs d’activités à l’Université de Sherbrooke, mais aussi à l’externe notamment avec les centres de recherche affiliés. Il accompagne aussi de nombreux partenaires du secteur privé dans des activités de transfert de connaissances et de maillage afin que les expertises scientifiques de pointe de la Faculté multiplient les projets porteurs et innovants.

Notes biographiques à propos de Pre Nathalie Rivard

Après avoir obtenu un baccalauréat en microbiologie à l'Université de Sherbrooke en 1989, Pre Nathalie Rivard a complété son doctorat sous la supervision du Pr Jean Morisset du Département de biologie de la Faculté des sciences de l’Université de Sherbrooke.

De 1994 à 1997, elle a effectué un stage postdoctoral au CNRS-Centre de Biochimie de Nice (France) dans le laboratoire du Pr Jacques Pouysségur, chercheur de renommée internationale dans le domaine de la signalisation intracellulaire. Boursière du CRSNG et du CRM (Bourse du centenaire), elle a été très productive pendant études doctorales et postdoctorales avec une dizaine de publications dans lesquelles elle figure comme premier auteur.

En 1997, elle est recrutée comme professeure adjointe au Département d’anatomie et biologie cellulaire de la Faculté de médecine et y démarre ses travaux de recherche sur l’identification des mécanismes de signalisation contrôlant la prolifération, la différenciation et la tumorigénèse des cellules de l’épithélium intestinal. En 2002, elle obtient une Chaire de recherche du Canada (niveau 2) en physiopathologie digestive, chaire qu’elle a renouvelée en 2007. En 2011, elle reçoit une Chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur la signalisation du cancer colorectal et de l’inflammation intestinale.

Tout au long de sa carrière, les travaux de recherche de la Pre Rivard ont été supportés par les IRSC, le FRQS, le CRSNG, le FCAR, le FQRNT, la Société de recherche sur le cancer, la Fondation Crohn et Colite Canada et la FCI. Elle a également siégé sur plusieurs comités de pairs de financement de la recherche aux IRSC, au CRSNG et au FRQS. Au niveau institutionnel, l'excellence de son travail a été reconnu par l’obtention de plusieurs prix tels que le prix Pierre-et-Danielle-Bourgaux (prix décerné à un jeune chercheur), prix Etienne-LeBel (prix décerné à un chercheur sénior) et le prix RECMUS (prix remis pour la qualité de l’encadrement scientifique). Au niveau national, elle a aussi reçu le prix Young Investigator award (2006) et le prix Research excellence award (2013) de l'Association canadienne de gastroentérologie.

La Pre  Rivard a aussi occupé plusieurs postes de direction de la recherche et des études supérieures, notamment ceux de directrice du programme de biologie cellulaire (2004-2008), de directrice du Département d’anatomie et biologie cellulaire (2008-2017), de directrice du Centre d’excellence en inflammation et cancer (2012-2015), de directrice du thème porteur Cancer et de directrice de l’axe Cancer du Centre de recherche du CHUS (2015-2017).