Pr Michel Tousignant, vice-doyen à la réadaptation

Vice-décanat à la réadaptation

La personne vice-doyenne à la réadaptation représente l’École de réadaptation auprès de la personne doyenne et du comité de direction. Elle a comme mandat de soutenir le déploiement et l’innovation des programmes de formation dans les sites Campus de la santé et Campus Longueuil. Elle préside les comités de régie des sites Campus de la santé et Campus Longueuil pour s’assurer de la cohérence des politiques et des procédures.Finalement, elle s’assure du développement de la recherche à l’École de réadaptation.

Notes biographiques à propos du Pr Michel Tousignant

Pr Tousignant est physiothérapeute diplômé de l’Université Laval depuis 1979. Il a été clinicien pendant plusieurs années et il a, par la suite, complété une maîtrise dans cette même université (1989). De 1996 à 2000, il a réalisé ses études doctorales à l’Université de Montréal en santé publique (option épidémiologie). Il a complété sa formation en recherche par un stage postdoctoral en évaluation économique de programmes de réadaptation à l’Université de Sherbrooke.

Il a été professeur à l’Université d’Ottawa au Département de physiothérapie en 1987 jusqu’en 2000. Il joint la FMSS en 2001 en tant que professeur agrégé où il devient professeur titulaire en 2007. Il a obtenu des bourses salariales du Fonds de recherche en santé du Québec en 2003 (Junior 1) et 2007 (Junior 2).  Il est détenteur d’une Chaire de recherche en téléréadaptation depuis 2011 (UdeS et Fondation Vitae).

Il a été le coprésident du comité de développement des programmes de réadaptation de la FMSS avec la Pre Johanne Desrosiers. Il a, par la suite, été le directeur du programme de physiothérapie de 2007 à 2014. De 2011 à 2014, il a également été le directeur scientifique du Centre de recherche sur le vieillissement du CSSS-IUGS qu’il a mené à son renouvellement 2014-2018.

Sa programmation de recherche porte sur l’efficacité et les coûts d’application de télésanté en réadaptation. Il a obtenu près de 3M $ en subventions comme chercheur ou co-chercheur principal et de 10M $  comme co-chercheur. Il a plus de 65 publications, à son actif, dans des revues arbitrées et plus de 70 présentations dans des congrès nationaux et internationaux.