Aller au contenu

Pre Nicole Dubuc

Vice-doyenne aux sciences infirmières

Parlez-nous d’un moment marquant de votre parcours professionnel

Tout au cours de ma carrière, j’ai fait de grands efforts pour que les résultats de mes recherches soient utilisés dans les milieux cliniques pour l’amélioration de l’organisation des soins et des pratiques cliniques aux aînés. Ces efforts ont été récompensés par l’obtention, en 2018, du Prix Betty-Havens de l’Institut du vieillissement des Instituts de recherche en santé du Canada pour ma contribution à la mobilisation des résultats de recherche sous forme de connaissances utiles pour toutes les parties prenantes du réseau québécois de soins de longue durée.

Quelle valeur a motivé votre carrière?

La rigueur et la persévérance. Je suis une chercheuse, donc pour moi il est primordial d’avoir une approche rigoureuse, non seulement dans mon travail, mais aussi envers mes collègues. La persévérance est aussi un atout indéniable pour les chercheurs, qui font face quotidiennement à des obstacles et des défis, mais aussi en tant qu’infirmière, où la capacité de résilience et l’empathie sont essentiels.

Quelle activité ou quel sport pratiquez-vous?

Je pratique le ski alpin et le golf depuis longtemps; deux sports où l’utilisation des bonnes techniques est primordiale. J’ai fait aussi de longues expéditions, comme le tour du Mont Blanc (165 km) en France et un Trek de 9 jours dans la cordillère Blanche au Pérou.. Lorsqu’on s’adonne à ce type d’expédition, c’est la persévérance, et ce, malgré nos limites, qui nous permet d’atteindre la ligne d’arrivée.  

Biographie

Pre Nicole Dubuc a obtenu son baccalauréat en sciences infirmières de l’Université de Montréal en 1982. Quelques années plus tard, elle complète une maîtrise de recherche en sciences cliniques de l’Université de Sherbrooke (1994). Par la suite, de 1994 à 1997, elle occupe un poste de coordonnatrice de recherche au Centre de recherche sur le vieillissement (CdRV) pour entreprendre une formation doctorale, option gériatrie, à l’UdeS, qu’elle complètera en 2002. Enfin, en 2004, elle termine une formation post-doctorale concernant les qualités métrologiques des outils de mesure de l’autonomie fonctionnelle au Center for Rehabilitation Effectiveness de Boston University. Nicole Dubuc est devenue professeure à l’École des sciences infirmières de la Faculté de médecine et des sciences à l’Université de Sherbrooke en 1996, agrégée en 2004, puis titulaire en 2010. Chercheuse boursière du Fonds de la recherche Québec-Santé (FRQS) jusqu’en 2014, elle est également chercheuse au CdRV du CIUSSS de l’Estrie-CHUS depuis 2002.

Au cours de sa carrière, elle a enseigné les soins aux personnes vieillissantes et a été impliquée dans le développement de nouveaux programmes réunissant différentes facultés, notamment une formation concernant les réseaux de services intégrés. Elle a développé une expertise dans l’évaluation des besoins liés à l’autonomie fonctionnelle, l’organisation des soins et des services aux personnes aînées et le développement d’outils cliniques et de systèmes de gestion informatisés soutenant l’approche de soins axés sur la personne, incluant la prise de décision collaborative. Ses recherches ont eu des retombées concrètes dans le réseau de la santé et des services sociaux du Québec. Citons en exemple, les Outils de cheminements cliniques informatisés (OCCI) et l’implantation d’un système de classification basé sur les profils d’autonomie Iso-SMAF, qui ont fait l’objet du cycle complet de l’application des connaissances, allant de la création de nouvelles connaissances jusqu’à leur implantation dans le réseau québécois de soins de longue durée.

Professeure Dubuc a été responsable, de 2008 à 2013, de l’axe « Soins et Services de Santé » du Réseau Québécois de Recherche sur le Vieillissement (RQRV) du FRQS et membre du Comité consultatif (CC) de cette organisation, dont la mission est de soutenir la recherche interdisciplinaire sur le vieillissement. Elle fut également membre du comité de direction du CdRV et coordonnatrice de l’axe « Société populations et services » de 2004 à 2011 ainsi que directrice scientifique de ce centre de 2014 à 2018. De 2013 à 2016, elle a aussi siégé au conseil consultatif de l’Institut du vieillissement (IV) des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

En 2016, elle s’est distinguée par le Prix Florence de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) pour sa contribution exceptionnelle à l’avancement de la recherche et au développement de la pratique en sciences infirmières. Au cours de la même année, elle reçoit le Prix Gilles-Pigeon de sa faculté qui reconnaît son leadership, sa créativité, et sa contribution par ses activités professionnelles. En 2017, elle obtient le Prix Denise Paul, la plus haute distinction de l’Ordre régional des infirmières et infirmiers de l’Estrie (ORIIE) et enfin, le Prix Betty Havens (2018) de l’Institut du vieillissement des IRSC pour sa contribution à l’application des connaissances dans le domaine du vieillissement. En janvier 2020, Pre Dubuc fut directrice de la recherche à l’École des sciences infirmières, puis en 2021 elle devient vice-doyenne aux sciences infirmières et directrice de cette École. Son mandat sera consacré à la consolidation des divers programmes d’enseignement et à la recherche.