À propos de la Santé autochtone 

Le thème de la santé autochtone englobe de nombreux éléments. Il s’agit d’un vaste thème auquel il est nécessaire de s’attarder avec sensibilité et humilité.

À la FMSS, il implique une reconnaissance de l’unicité des Premières Nations, Inuits et Métis dans leur culture et leur autodétermination ainsi qu’une prise en compte des enjeux sociaux et de santé propres à leur réalité. Il s’agit d’abord et avant tout d’une reconnaissance de l’effet pervers de l’historique de colonisation et de discrimination, et du trauma transgénérationnel, sur les problématiques actuelles psychosociales et de santé des personnes et des communautés autochtones au Québec et au Canada.

Pourquoi?

Plusieurs enquêtes et rapports des années récentes, dont la Commission de vérité et réconciliation du Canada, ont émis des recommandations spécifiques concernant la responsabilité des Facultés de médecine et des sciences de la santé dans l’élaboration de plans d’action pour contribuer à redresser les iniquités flagrantes en matière de santé autochtone. En 2019, l’Association des facultés de médecine du Canada (AFMC) a émis un Rapport préparé par le groupe de travail du Réseau sur la santé des Autochtones, auquel la FMSS était représenté, intitulé : Engagement conjoint à agir pour la santé des Autochtones. Ce rapport fait état de mesures à prendre en regard de l’enseignement et de la recherche, ainsi que l’importance d’en évaluer l’impact à l’aide d’indicateurs clairement définis.

La santé autochtone à la FMSS

La première étape fondamentale pour la FMSS est de développer et d'approfondir des relations de partenariat significatives avec les personnes et communautés autochtones en utilisant des approches fondées sur la co-création et la sécurité culturelle. La FMSS s’est engagée en ce sens dans le contexte clinique, d’enseignement et de recherche.

Depuis 2007, la FMSS participe au Programme des facultés de médecine pour les Premières Nations et les Inuits au Québec (PFMPNIQ). Ce programme a été mis en place par les quatre Facultés de médecine du Québec en partenariat avec la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL), et est soutenu par le Ministère de la santé et des services sociaux et le Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur du Québec. Le PFMPNIQ permet l’admission d’un contingent de 6 étudiants autochtones en médecine annuellement au Québec, coordonne l’organisation de stages précliniques d’été en communautés autochtones pour les étudiants en médecine, et soutient les activités des groupes d’intérêt étudiants en santé autochtone (GISA).

Une des missions du pôle en santé autochtone du Bureau de la responsabilité sociale est d’être en appui à tous les programmes de la FMSS pour le développement et l’amélioration continue de leur curriculum en santé autochtone, en collaboration avec des représentants de communautés autochtones, dans le but de former des professionnels de la santé ayant les compétences requises pour offrir des soins culturellement adaptés et sécuritaires aux personnes autochtones.

De plus, des professeurs et chercheurs de la FMSS sont partenaires de projets de recherche visant à soutenir les efforts déployés par les communautés pour améliorer leurs conditions de vie et leur santé mais également pour faire connaître et partager la richesse culturelle et humaine de ces populations.

Exemples d’action

Sur le terrain, la FMSS étant déployée dans plusieurs régions et sites facultaires au Québec et au Nouveau-Brunswick, des projets pilote émergent de partenariat avec les communautés autochtones avoisinantes. Un exemple est le partenariat développé entre le Centre d’amitié autochtone du Saguenay (CAAS) et le Groupe de médecine familiale universitaire (GMF-U) de Chicoutimi. La clinique Miro Matisiwin du CAAS offre des soins culturellement adaptés aux membres des Premières Nations en milieu urbain à Saguenay, provenant surtout des Nations Innue et Atikamekw, en collaboration avec des médecins professeurs de la FMSS. Les patients peuvent recevoir des soins médicaux et psychosociaux culturellement adaptés dans un lieu sécurisant et établir un lien de confiance durable. Depuis décembre 2019, des résidents de l’UMF ont commencé à accompagner les superviseurs lors de leur bureau au Centre d’amitié. Plus récemment, une démarche de recherche collaborative avec des professeurs de la FMSS est en cours afin d’identifier les besoins en matière de santé de la clientèle vulnérable du CAAS à l’ère de la pandémie au coronavirus.

Références et ressources

Soins infirmiers:

Ergothérapie

Physiothérapie

Médecine 

  • Association des facultés de médecine du Canada (2017) : L’Engagement conjoint à agir pour la santé des Autochtones fournit une feuille de route pour un changement institutionnel concret qui permettra aux facultés de médecine canadiennes de mieux répondre aux appels à l'action de la CVR et de s’acquitter de leur mandat de responsabilité sociale en matière de santé autochtone.
  • Collège Royal (2019) – vient de paraître – vaut la peine d’être lu !  Le Guide d’introduction à la santé des Autochtones (2019) fournit des renseignements de base sur la santé des Autochtones par le biais de récits et d’études de cas inspirés d’expériences vécues par des Autochtones, ainsi que des connaissances essentielles sur les soins aux peuples autochtones qui sauront être utiles aux Associés, aux fournisseurs de soins de santé, aux apprenants et aux enseignants.
  • Collège des médecins de famille du Canada (2016) : « Conséquences du racisme systémique sur la santé des populations autochtones du Canada et les soins de santé qui leur sont offerts ». Cet important document d’information est le fruit du travail du Groupe de travail sur la santé autochtone (GTSA) du CMFC, en collaboration avec l’Association des médecins indigènes du Canada (AMIC). Il offre un résumé de haut niveau du rôle que joue souvent le racisme systémique dans la détermination de l’expérience des soins de santé des patients autochtones qui vivent en milieu urbain, rural et dans les régions isolées du pays. Ce guide présente aussi des mesures à prendre pour régler ces inégalités omniprésentes et persistantes.