Objectifs spécifiques

Expertise médicale et prise de décisions cliniques

Le médecin spécialiste doit posséder un ensemble de connaissances théoriques et pratiques qu’il utilise pour recueillir et interpréter des données, prendre des décisions cliniques et exécuter des procédures diagnostiques et thérapeutiques de façon efficace, déontologiques et actuelles.  L’expertise médicale et la prise de décisions cliniques sont au centre de la fonction du médecin spécialiste et s’intègrent aux compétences inhérentes aux autres rôles : communication, collaboration, gestion, promotion de la santé, érudition, et professionnalisme.

Exigences spécifiques :

Résident 1-2 :

  • Être en mesure d’expliquer les processus pathophysiologiques retrouvés en médecine interne ;
  • Démontrer des connaissances cliniques appropriées dans les différents domaines de la médecine interne ;
  • Produire une anamnèse organisée, dirigée et pertinente de la maladie du patient ;
  • Faire un examen physique pertinent et approprié et en interpréter les résultats ;
  • Identifier, résumer et formuler de façon opérationnelle le ou les problèmes actifs présentés par son patient et, secondairement, dresser une liste complète des maladies du patient ;
  • Élaborer des hypothèses diagnostiques et un diagnostic différentiel, suffisamment complets et adaptés à la situation clinique rencontrée, tenant compte de l’épidémiologie des maladies invoquées ;
  • Choisir les outils d’investigation appropriés, interpréter les résultats des épreuves diagnostiques courantes et se montrer conscient de leur efficacité par rapport au coût, des limites et des risques qui leur sont associés ;
  • Formuler et justifier un plan de traitement efficace et cohérent des problèmes présentés ;
  • Montrer qu’il connaît les principes de pharmacologie et leur application à la pratique clinique ;
  • Élaborer un plan de suivi approprié, qui tient compte à la fois de l’état pathologique du patient et de ses capacités à assumer le suivi nécessaire ;
  • Démontrer la mesure de son savoir-faire face à :
    • Un patient atteint d’une maladie multisystémique et/ou non différenciée ;
    • Une patiente présentant des complications médicales liées à la grossesse ;
    • Un patient bénéficiant de soins périopératoires ;
    • Un patient atteint d’une maladie rare.

  • Mettre en pratique ses connaissances et compétences techniques en effectuant les procédures ci-dessous et en interprétant leurs résultats, prouvant qu’il est conscient de leurs limites et de leurs complications : 
    • Insertion de cathéter veineux central ;
    • Ponction lombaire ;
    • Insertion du cathéter artériel périphérique ;
    • Paracentèse abdominale ;
    • Intubation endotrachéale ;
    • Thoracentèse ;
    • Aspiration articulaire du genou ;
    • Analyse électrocardiographique ;
    • Échographie ciblée.

Résidents 3 :

Objectifs des 2 premières années de résidence, et :

  • Démontrer une efficacité procédurale lors de la collecte de données au chevet du patient ;
  • Être en mesure de comprendre le concept de rapport de vraisemblance et l’appliquer lors de la collecte des données ;
  • Prioriser et argumenter les hypothèses diagnostiques face à de nombreuses situations cliniques ;
  • Connaître les notions de coût/efficacité en regard des traitements ;
  • Être capable de prioriser les interventions lors de la prise en charge de plusieurs malades ;
  • Être en mesure de préparer des discussions en regard des patients vus pour l’enseignement aux plus juniors ;
  • Contribuer activement à l’amélioration continue de la qualité des soins et de la sécurité des patients ;
  • Pouvoir enseigner aux plus juniors les compétences techniques devant être acquises durant les 2 premières années de résidence.