Exposition antérieure

STANLEY FÉVRIER

Le travail d'Hercule

Présentée du 8 avril au 9 mai 2021

Les œuvres de Stanley Février ouvrent une réflexion sur la notion d’identité, qu’elle soit individuelle, sociale, culturelle ou artistique, issue du regard porté sur soi par autrui ou de celui que nous portons sur nous-mêmes. Celles présentées ici, réalisées en différents temps et lieux mais liées entre elles comme par osmose, partagent toutes les formes de l’autoportrait d’artiste — celui d’un homme « noir » à l’identité culturelle hybride, porteur de stigmates, qui se représente de manière déconstruite, torturée, figée dans un état transitoire mais encore malléable, ouvert à la transformation.

Expérimentant plusieurs médiums, Stanley Février crée ses œuvres sculpturales et graphiques à partir de ses performances. Il documente ces événements par la photographie, puis il s’inspire de ces images pour réaliser des moulages qui immortalisent ses mouvements et actions dans le silicone et le plâtre. Ces moulages sont ensuite photographiés à nouveau puis transposés sous la forme de dessins à l’encre et au fusain.

Le titre de cette exposition est emprunté à la série Le travail d’Hercule, constituée de photographies issues d’une performance réalisée par l’artiste en 2014, dont une œuvre a été acquise en 2019 par la Ville de Longueuil et cette œuvre est présentée ici pour la première fois au public. Elle montre l’artiste luttant avec différents éléments associés tant au monde de l’art qu’au monde du travail, dans une mise en scène évoquant les thèmes — récurrents dans sa pratique — du pouvoir, de l’injustice et de la mort. Cette œuvre est emblématique d’une production marquée par une sensibilité sociale à fleur de peau, que l’artiste matérialise habilement d’un médium à l’autre, à chaque fois avec la même efficacité formelle et la même économie de moyens, et toujours en dialogue avec les grandes traditions artistiques, classiques et contemporaines. 

Stanley Février vit et travaille à Longueuil depuis plusieurs années où il a débuté sa pratique au centre d’artistes Zocalo. Il a œuvré dans le milieu communautaire avant de plonger dans le monde de l’art et de réaliser une maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’UQAM. Ayant participé à une cinquantaine de projets d’exposition ici et ailleurs dans le monde, ses œuvres ont intégré les plus grandes collections publiques et privées, incluant celles du Musée national des beaux-arts du Québec et du Musée des beaux-arts de Montréal. Récipiendaire du prix 2020 en art actuel du MNBAQ, il est l’une des personnalités les plus dynamiques de la scène artistique québécoise actuelle.

Cette exposition est réalisée en collaboration avec la Ville de Longueuil. Pour en savoir plus sur l'artistes, visitez son site Internet

VANESSA SUZANNE

De l'infini, de l'univers, des mondes et des entités

Présentée du 15 février au 21 mars 2021

Originaire de Belgique, Vanessa Suzanne est une artiste chercheuse multimédia dont les réalisations se définissent comme des installations. Elle réside aujourd’hui à Longueuil et elle poursuit un doctorat en  études  et  pratiques des arts à l’UQAM. Son travail a été  présenté dans  différents lieux  d’art actuel en Belgique et au Québec.

La particularité de la démarche de cette artiste est de concevoir la pratique du dessin et de l’installation comme le lieu privilégié d’une rencontre où la philosophie, l’astronomie, l’astrologie et l’art peuvent entrer en dialogue et s’activer. Le titre de cette exposition et du triptyque central De l’infini,  de  l’univers et des mondes s’inspirent du livre De l’infinito, universo e mondi de Giordano Bruno. À travers cette installation, Vanessa Suzanne désire rendre un hommage à ce frère dominicain et philosophe italien du XVIe siècle qui fut brulé sur le bucher par l’inquisition, car il prônait l’héliocentrisme et  considérait l’univers comme infini, sans centre ni circonférence.

Cette exposition est présentée à l’Espace culturel du campus Longueuil – Université de Sherbrooke, en collaboration avec la Ville de Longueuil qui a acquis le triptyque De l’infini, de l’univers et des mondes en 2020.