Exemples de projets

Accompagnement (start-up, etc.)

Projets en lien avec l'habitat et la ville

Vivre en autonomie : vision holisitique (eau, électricité, gestion des déchets, autonomie alimentaire)

Accompagnement de l'idée au prototype, jusqu'à la réalisation échelle 1 

En lien avec la start up ZEST 

Projets en lien avec la Santé (m-mobile) 

Acceptabilité sociale des dispositifs d'auto-mesure d'INR

Approche par les usages responsables, scénarios d'usage et d'acceptabilité du concept en vue d'une diffusion sur le marché français 

En lien avec la start up AVALUN 

Projets de recherche subventionnés éthique et usage

  1. Développement d'un cadre de référence interdisciplinaire de l'analyse d'impact des nanotechnologies en santé et de leur acceptabilité sociale. CP : J. Patenaude. Co-chercheurs : L. Bernier, GA. Legault, JP. Béland, J. Beauvais, P. Boissy. Coll.: JP Cloarec, C. Verchère. Recherche subventionnée par les Instituts de Recherche en Santé du Canada (IRSC, No 43854). $757,713.  (04/2009-03/2016).
  2. Développement de méthodologies de management de l'innovation intégrant des critères socio-éthiques dans le cadre de l’innovation technologique dédiée au support aux ainés (nanotechnologies, robotique, télésanté, domotique, etc.) : volet de recherche interdisciplinaire est supporté par le Programme canadien de recherche Age Well (2015-2018) 
  3. Opérationnalisation aux plans théorique et pratique,et intégration de l'éthique dans le processus d'Évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé (ETMIS). Projet de recherche interdisciplinaire du groupe InternE3LS est supporté par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). (2015-2019)
  4. Évaluation éthique et usages des nouveaux développements en santé, notamment auprès des populations âgées. Projet VIGIL-Robot. Mobile Robots for Telepresence and ADL (Activities of Daily Living).  Fonds  renouvelés pour 5 ans (2018-2023)

Facilitation - Transfert de connaissances

  1. Développement de modalités de transfert de connaissances pour les acteurs de l'innovation. Projet  supporté conjointement par le Réseau provincial INTER en réadaptation et par le groupe de recherche Interne3ls. 
  2. Rédaction d'un guide pratique sur l'innovation par les Usages Responsables (en cours) 
  3. intervention au concours entrepreneurial « bench 2 bedside » (concours qui permet aux étudiantes et aux étudiants participants de vivre une expérience entrepreneuriale en proposant des solutions à des défis concrets rencontrés par des intervenants dans le milieu de la santé. Les solutions proposées pourront se pencher sur les technologies médicales, l’aménagement urbain, la mobilité, la santé mentale, le vieillissement, l’obésité, etc.). 

Projets d'innovation impulsée par la démarche artistique

La recherche vise à travailler sur le mouvement et l'expérience sensible comme outils d'exploration de la valeur d'usage, au service de l'innovation durable. 

Projets en cours 

Projet 1 : " La danse et le mouvement au service de l'innovation durable (le cas de "la lumière augmentée par la danse").  Ce projet est développé à partir du travail de Jeanne Bloch (artiste-chorégraphe, maker et spécialiste du développement durable) et sa compagnie : International Research Bureau for Contemporary Hope.  En cherchant à identifier comment la vision de l’artiste et les capacités de présence dans l’espace du danseur influencent les développements technologiques de façon décisive, Jeanne Bloch questionne la place de l’artiste dans les collaborations arts-sciences. L'UMI LN2 participe à son travail en collaborant à l'étude initiée par la Compagnie et portant sur l'impact de l'expérimentation chorégraphique dans le développement technologique et les valeurs d'usage associées. L'expérimentation se fera à la Cité des Sciences, au Carrefour du Numérique, en décembre 2017. Référente du projet : Céline Verchère

Projet 2 : Introduire le mouvement dans la résolution créative de problèmes (le Dancestorming). Le dancestorming fait référence au « brainstorming » (« remue-méninges » est le terme utilisé au Québec). Le brainstorming, littéralement « tempête d’idées » est une technique qui vise à la résolution créative de problèmes, en faisant émerger des idées nouvelles au sein de groupes grâce à un animateur qui use de techniques spécifiques. Le dancestorming s’inspire de cette approche. Seulement, c’est avec l’intelligence corporelle, le mouvement et le groupe que des idées nouvelles sont explorées.
Cette approche est testée lors d'ateliers et dans comme démarche potentielle pour renouveler les cadres pédagogiques d'apprentissage (Facultaire, secondaire, primaire). Le prochain atelier a lieu dans le cadre des Entretiens Jacques Cartier, les 16 et 18 octobre 2017 à Montréal et Sherbrooke (de la formation au monde du travail et vice versa).  Référente du projet : Céline Verchère

Projets d'innovation frugale et d'innovations à impact social positif

Il s'agit ici de travailler spécifiquement sur des projets visant à revisiter les innovations technologiques de manière à les adapter à des contextes précis (Pays en Voie de Développement, villes nouvelles, pays émergents) ou à les faire évoluer de manière à ce qu'ils intègrent aussi la dimension d'impact social (projets "purpose drive"). En référence à Yunus, M., Moingeon, B. and Lehmann-Ortega, L. (2010) ‘Building social business models: lessons from the grameen experience’, Long Range Planning, Vol. 43, pp.308–325

Projet en cours : 

Projet qui appuie la reconstruction d'un Village OTADI (au TOGO, continent Africain). L’aménagement d’un dispensaire (eau potable et l’électricité) est visé dans un premier temps. Pour cela, le LN2 agit avec deux partenaires: l’entreprise ZEST, qui produit des cubes permettant l’autonomie en eau et en électricité (sans raccordements et en couplage avec des panneaux photovoltaïques) et l’association MTC-AH, qui mène des actions depuis plus de trois ans avec le village. La démarche vise à coupler une démarche technique localisée (cubes avec batteries usagées par ex.) avec une démarche d’usage et d’accompagnement (co-apprentissage), pour favoriser une appropriation pérenne des techniques apportées sur place.

Mission : 5 - 25 novembre 2017 

Personne référente : Céline Verchère

Projet supporté par une subvention CNRS : PEPS INSIS - projets exploratoires 2017