Pourquoi - et quelle(s) éthique(s) - pour le développement technologique ?

Depuis l’avènement des biotechnologies, la prise en compte des différentes conséquences (ou impacts) soulevés par le un produit ou un dispositif technologique est de plus en plus valorisée. L’exigence d’un développement socialement ou éthiquement responsable d’une technologie se retrouve de plus en plus présente dans les préoccupations autant exprimées par les acteurs publics que privés. Or, d’où provient une telle exigence et de quelle manière est-il possible de l’interpréter ? Cette conférence vise à mieux éclairer pourquoi et comment l’éthique peut être considérée dans le développement technologique, en présentant notamment une démarche concrète d’accompagnement en éthique, utilisée au 3IT, visant à promouvoir les usages responsables

Charles-Étienne Daniel est professeur chargé d’enseignement en droit et technologies aux Facultés de droit et de génie de l’Université de Sherbrooke. Ses intérêts de recherche portent sur le droit et la gouvernance du développement technologique et des technologies émergentes, telles que les biotechnologies, les nanotechnologies, l’intelligence artificielle et la robotique.

Céline Verchère (PhD en sociologie, diplômée en Sciences Politiques en France), est co-responsable de l’axe « Impacts, Usages et Société » au sein de l’IRL-LN2 (Laboratoire International Nanotechnologies et Nanosystèmes, au 3IT) et également professeure associée au Département de Politique Appliquée (Faculté de Lettres et Sciences Humaines (FLSH). 

Depuis plus de 15 ans, son intérêt porte sur le développement d’outils méthodologiques issus des sciences humaines et sociales, pour accompagner les démarches de conception d’innovations à fort contenu technologique, dans des domaines d’applications variés (transport, santé, énergie). Elle donne des formations à l’écoute active dans le monde de l’entreprise et dans celui de la recherche.