Quelles sont les conditions de réalisation d'un projet interdisciplinaire?

Quelles que soient ses vertus, connaitre les rouages d'une démarche interdisciplinaire n'en garantit pas sa réussite. C'est pourquoi Litt.et.Maths s'est intéressé aux conditions de réalisation d'un projet interdisciplinaire. Nous en présentons ici un résumé, inspiré notamment des travaux de Fourez, Maingain et Dufour (2002) et de Lowe (2002).

Conditions reliées aux…

1) Enseignants

  • Former les enseignants (fondements et applications pratiques des différents modèles d’intégration des matières) (Fogarty, 1991; Erickson, 1996).
  • Investir du temps (rencontre d’équipe de travail) : essentiel au succès de l’expérience interdisciplinaire (Fogarty, 1991; Erickson, 1996).
  • S'approprier collectivement les programmes et les outils méthodologiques des disciplines concernées (Fourez et al., 2002).

2) Enseignants et élèves

  • Développer une « attitude interdisciplinaire et une habitude mentale qui tend à l’intégration » (Klein, 1998), lesquelles s’acquièrent progressivement selon le nombre et la qualité des expériences interdisciplinaires vécues et selon le degré de participation de l’enseignante ou de l’enseignant et de l’élève aux activités interdisciplinaires proposées.

3) Élèves

Le groupe d'élèves avec lequel un projet interdisciplinaire sera mis en chantier peut être choisi (Fourez et al., 2002) :

  • à partir de l'expression d'intérêts particuliers;
  • en fonction de son profil scolaire.

4) Disciplines

  • Retourner aux fondements de chaque discipline (Wood, 1997).
  • Déterminer les disciplines qui se prêtent le mieux à l’intégration, en examinant les liens profonds entre les disciplines, et ne procéder à l’intégration que si les liens entre les matières sont clairs et naturels (Lowe, 1998c; Wood, 1997; Boyer, 1983 et Jacobs, 1995).
  • Respecter l’intégrité de chaque discipline en sauvegardant son contenu d’apprentissage (Jacobs, 1995; Sill, 1996; Tardif, 1992 et Erickson, 1996).
  • Axer l’enseignement interdisciplinaire sur la pratique et le développement des processus de pensée tels que la résolution de problèmes et l’établissement de liens conceptuels entre les matières (Lataille-Démoré, 1998; Erickson, 1996).
  • L’activité interdisciplinaire se doit de proposer des tâches étroitement reliées à la vie (Boyer, 1983).

5) Climat de travail

  • Favoriser les collaborations entre enseignantes et enseignants ayant initialement des affinités (psychologiques, idéologiques, pédagogiques) (Fourez et al., 2002, p. 251).
  • Manifester une certaine souplesse face aux points de vue et aux méthodes des autres disciplines (Fourez et al., 2002).
  • Se montrer ouvert aux divergences qui peuvent bousculer des pratiques mais enrichir des représentations (Fourez et al., 2002).

6) Contexte

  • Organisation scolaire : Aménagement de l'horaire et des tâches des enseignants concernés afin de permettre la collaboration, aménagement de l'horaire des élèves (Fourez et al., 2002).
  • Facteur temps : La mise en place d'un projet interdisciplinaire demande du temps pour la préparation, la coordination, les évaluations, etc. Cependant, le temps nécessaire diminue dès qu'un projet est bien rodé et, à terme, on enregistre même un gain de temps, entre autres si l'on organise en commun les procédures d'évaluation (en français et en mathématiques, par exemple) (Fourez et al., 2002).
  • Conditions matérielles : Équiper des locaux facilitant des pédagogies interactives, permettre l'accès des élèves à un centre de documentation lors des travaux de recherche (Fourez et al., 2002).