Les procédés de reformulation

Selon les études et les ouvrages consacrés à la vulgarisation scientifique, la reformulation apparaît comme l'une des stratégies de base lorsque l'on veut vulgariser la science. Selon la spécialiste Anne-Marie Loffler-Laurian (1984), la reformulation constitue le moyen par excellence pour lever un certain nombre de barrières de connaissances, qui marquent habituellement l'écart entre les scientifiques et le grand public. C'est grâce à cet outil que les journalistes scientifiques peuvent traduire les termes techniques ou scientifiques en mots plus simples afin d'adapter le texte au langage connu des gens auxquels ils s'adressent. Par terme technique ou scientifique, nous entendons l'emploi dans le texte d'un mot ou d'un sens qui ne renvoie pas à la langue commune décrite dans les dictionnaires généraux du français ou auquel on a apposé une marque d'usage (technique, scientifique ou autre du même genre). (Voir la référence ci-après pour une typologie des principaux procédés de reformulation.)

Les informations ci-dessus sont tirées de l’ouvrage Rédaction technique, administrative et scientifique, 3e Édition, p.147-161.