Rectifications orthographiques

L’orthographe évolue

Certains changements ont été apportés à l’orthographe du français. Ces rectifications orthographiques ont été mises en place par le Conseil supérieur de la langue française dans le but d’éliminer certaines anomalies et d’apporter plus de régularité à notre système orthographique. Ces changements officiels sont intégrés dans beaucoup d’ouvrages de référence (dictionnaires, grammaires, guides de conjugaison, logiciels de correction), notamment dans www.usito.com.

La nouvelle orthographe recommandée touche en moyenne un mot par page dans un texte de format ordinaire. Elle ne bouleverse donc pas les habitudes de lecture. La règle la plus visible est celle de la disparition de l’accent circonflexe sur la majorité des i et des u : connaitre, maitrise, il parait, s’il vous plait, bruler, indument, etc. Loin de niveler par le bas, les rectifications de l’orthographe consistent souvent à faire un simple ajustement logique d’accent (ex. : crèmerie au lieu de la forme traditionnelle irrégulière crémerie), à favoriser un pluriel plus régulier (ex. : des après-midis avec s au lieu du pluriel invariable) ou à utiliser un trait d’union de façon moins aléatoire (ex. : trois-cent-trente-trois au lieu de trois cent trente-trois). Les règles sont renforcées; l’orthographe moderne est donc un peu plus cohérente.

En savoir plus

On trouve à l’adresse www.nouvelleorthographe.info des informations complémentaires sur la nouvelle orthographe : position de l’Office québécois de la langue française, vidéos explicatives, réglages des correcteurs informatiques, conseils pour rédiger en orthographe moderne, ouvrages de référence utiles et liste de mots, etc.

Chantal Contant

Professeure
Université du Québec à Montréal

Pour consulter la page personnelle de Chantal Contant : www.chantalcontant.info.