La maîtrise du français : une exigence mais surtout un atout pour la réussite

Ou ¿No habla francés? Oh no!

L’Université reconnaît l’importance pour chaque membre de la communauté universitaire d’utiliser un français de qualité tant à l’oral qu’à l’écrit. Que l’on soit étudiante ou professeur, technicien de laboratoire ou chercheuse, la maîtrise de la langue française est un atout qui influence grandement la réussite professionnelle et personnelle. Ceci est d’autant plus vrai dans un contexte d’accueil d’étudiantes et d’étudiants ou de personnel en provenance de l’étranger, qui doivent pouvoir évoluer avec aisance dans leur vie universitaire ou personnelle.

Le respect du code linguistique, la clarté et la précision de l’information sont donc préconisés dans toutes les communications de l’Université (documents officiels, journaux, manuels, notes de cours, affiches, publications, allocutions, courriels, cours, etc.). De plus, la maîtrise de la langue fait partie intégrante des objectifs de formation de tout programme à l’Université. Chaque professeur doit identifier les personnes présentant des lacunes importantes et les référer aux structures d’aide. Plus les lacunes et les besoins sont rapidement identifiés, plus on est en mesure d’aider la personne à bien s’intégrer dans son nouveau milieu de vie et à réussir ses activités pédagogiques.

Le français est aussi la langue de travail sur les campus de l'Université au Québec. Dans le cas où une personne est embauchée sans la connaissance du français, elle doit s'engager à l’acquérir dans un délai maximum de trois ans. L'Université et l’unité administrative concernée doivent prendre les mesures nécessaires pour favoriser son apprentissage du français.

Des besoins, des solutions!

Le Centre de langues de l’Université de Sherbrooke propose des formations universitaires arrimées aux besoins des étudiantes et étudiants et du personnel. Les solutions sont multiples et très accessibles.

La méthode coopérative des cours permet de travailler et d’interagir en groupes restreints : ainsi l’intégration des apprentissages est optimisée. De nombreux cours mettent l’accent sur l’oral. S’y ajoutent des cours spécialisés en français écrit, correction phonétique, particularités du français québécois, ainsi qu’en langue et culture québécoises. De plus, les étudiantes et étudiants bénéficient du soutien d’une conseillère pédagogique et d’un service d’aide hors cours, la Clé du français langue seconde.