Roxanne Ducharme

Je crois que la philanthropie est à la fois une source de support pour les étudiants vivant des difficultés financières et une source de motivation et de dépassement pour les nombreux étudiants qui reçoivent du financement pour leurs projets. J’ai personnellement reçu une bourse qui me sera utile pour présenter des résultats de recherche dans des congrès, puisqu’il n’existe pas de soutien financier pour les étudiants du baccalauréat en psychologie qui font de la recherche. Également, dans le contexte de coupes budgétaires vécues par les universités, la philanthropie devient nécessaire pour maintenir les services aux étudiants.

J’aimerais vous remercier pour le cadeau inattendu qu’a représenté cette bourse dans mon cheminement. La culture du baccalauréat en psychologie commande aux étudiants de faire de nombreuses heures de bénévolat dans le domaine de la relation d’aide ainsi que de s’investir dans plusieurs projets de recherche, laissant peu de place à l’horaire pour un emploi rémunéré. Cette bourse m’a permis de souffler un peu et me permettra de présenter certains travaux de recherche au printemps prochain. J’ai aussi vu dans cette bourse la reconnaissance de mes efforts ainsi que le soutien de la psychologie et des lettres et sciences humaines en général, qui sont souvent laissées pour compte par rapport aux autres domaines d’étude. De plus, vos dons permettent de conserver une certaine part d’enseignement pratique dans le baccalauréat en psychologie, ce qui est nécessaire et  fait la force de  l’Université de Sherbrooke.