Olivier Ross - Faculté des sciences

Quels sont tes projets récemment réalisés ou en cours de réalisation?

Durant la session hiver 2014, j’ai été vice-président au développement durable de la FEUS. Dans le cadre de mes fonctions, je devais faire la promotion du développement durable et aider tous les groupes proposant des projets durables à obtenir les ressources matérielles, financières et humaines. J’ai aussi proposé de nouveaux projets comme l’activité « Sauve une palette » qui invitait les étudiants et les employés de l’Université à venir construire un meuble, avec lequel ils pouvaient repartir, à partir de vieilles palettes qui ne demandaient qu’une seconde vie.

Pour la session en cours, je m’implique dans le projet Serrebrooke et dans la nouvelle Coopérative La Déraille. Serrebrooke est le rêve de la construction d’une serre solaire passive. C’est un bâtiment énergétiquement autosuffisant qui fournira des légumes et des fruits à l’année longue. Quant à La Déraille, une coopérative de réparation et de formation de vélo, je leur propose mes talents d’informaticien pour les aider à gérer leur inventaire et faire leur comptabilité en leur créant un logiciel de gestion personnalisé.

Pourquoi la philanthropie est-elle importante?

La philanthropie est cruciale pour la réalisation des projets étudiants parce qu’en plus d’aider à financer les idées novatrices des jeunes talents, elle a un effet secondaire des plus intéressant: elle montre aux suivants qu’ils peuvent rêver et que leurs projets peuvent réussir s’ils s’y mettent sérieusement. Quand on finance un projet comme celui de la serre solaire passive ou autre, c’est qu’on croit en nos capacités et qu’on juge que notre vision du futur mérite d’être explorée.

C’est pour cette raison que la philanthropie est importante pour moi. Elle offre le moyen et permet d’arriver au but.

Comment un financement supplémentaire peut-il aider dans la poursuite d’un projet? 

En ce moment dans le projet Serrebrooke, une trentaine de personnes s’impliquent bénévolement, plusieurs comités travaillent en parallèle et les bases du projet ont été établies. Nous sommes arrivés à une phase dans laquelle nous avons besoin de ressources techniques et qualifiées. Nous voulons maintenant porter le projet à un autre niveau. Les plateformes de gestion de projet, la création d’un site web professionnel et la mise en place d’une stratégie de communication demandent une mise de fonds. De plus, nous avons besoin de faire approuver nos plans par des professionnels, convaincre les élus municipaux que notre choix de matériaux (peu conventionnels) est le meilleur et travailler à l’inclusion du projet dans toutes les facultés de l’Université de Sherbrooke pour assurer la pérennité du projet et son enracinement dans la communauté. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres projets qui ont besoin de sous pour aller plus loin.

Pourquoi s’impliquer dans divers projets durant les études? 

La question que j’attendais! Loin d’être un mauvais élève auparavant, c’est avec l’Université que je me suis découvert. Les cours sont certes très intéressants, mais l’implication étudiante ouvre les portes à l’acquisition de connaissances complètement différentes. On y apprend qu’aucun objectif n’est insurmontable, qu’une porte s’ouvre et que même les murs se défoncent. On y apprend à défendre son projet bec et ongles pour obtenir son financement. On y apprend qu’un service rendu en attire immanquablement un autre. On y apprend l’humilité. On y apprend à s’entourer de personnes qui sauront nous faire avancer. Et plus que tout, on y rencontre des gens formidables qui deviendront de véritables amis et même, dans mon cas, une personne avec qui on partagera les prochaines années de notre vie. J’ai tellement appris en aidant les étudiants et en ayant l’occasion de pousser mes projets que je me dois absolument de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour redonner à mes prochains. Je vous invite à en faire de même!

Faire un don à la Faculté des sciences