Joanie Levesque

Parlez-nous du projet que vous représenterez lors de la campagne.

À la Faculté des sciences de l’activité physique, une nouvelle clinique a vu le jour cette année, soit la clinique de kinésiologie. Il s’agit d’une clinique qui offre aux étudiants à la maitrise une chance indescriptible d’intégrer les connaissances acquises et d’aider les gens de la population sherbrookoise. Depuis novembre dernier et ce pour un an, le projet défi santé dont j’aimerais vous parler a pris son envol. Ce projet consiste pour les étudiants à la maitrise à suivre des clients pour une année entière et à les aider à accomplir l’objectif final qu’ils se sont fixé. 

Faire un stage à la clinique de kinésiologie est très enrichissant puisque ce que l’on voit dans les différentes études scientifiques et dans nos cours peut enfin être concrétisé. En commençant par la formulation d’une rencontre, la fixation d’objectif, la motivation et les résultats. Lorsque l’on apprend que l’activité physique peut être bénéfique pour diminuer la glycémie, la pression artérielle et le cholestérol pour nommer que des exemples on sent que notre travail est important. Mais, le jour où notre client va voir son médecin et que ce dernier cesse sa médication est probablement le jour ou l’on remporte notre médaille du devoir accompli. Je me souviendrai toujours de l’expérience que j’ai acquise à la clinique puisqu’elle m’a permis de grandir et de comprendre l’importance du rôle de kinésiologue dans les prochaines années.

Selon vous, pourquoi la philanthropie universitaire est-elle importante pour la réussite étudiante?                 

Nous sommes à l’université pour apprendre, mais surtout pour comprendre. Il est nécessaire d’acquérir des connaissances de façon théorique, mais il est encore plus enrichissant d’appliquer ces connaissances. Être dans le milieu nous fait comprendre que la réalité n’est pas toujours noire sur blanc, il faut s’adapter. Travailler à la clinique m’a vraiment fait comprendre l’importance de s’adapter à nos clients. Plusieurs étudiants aimeraient avoir la même chance que moi j’en suis certaine. Malheureusement, bien que nous soyons débordés de projets et d’idées, il est  impossible de les réaliser sans le financement de La Fondation. Il serait bien triste de se priver d’un nouveau service ou de la santé par exemple. Les étudiants ont à cœur leurs études et veulent le bien-être de la communauté. C’est pour ces différentes raisons que la philanthropie est essentielle.  

Décrivez le cheminement qui vous a mené à entreprendre des études dans votre domaine et ce que vous souhaitez faire une fois vos études terminées. Dites-nous pourquoi.

Depuis mon tout jeune âge, l’activité physique a toujours fait partie de ma vie. Elle m’a en quelque sorte permises de grandir en santé. Étant atteinte de fibrose kystique, le sport me permet de dégager mes voies respiratoires et de respirer plus facilement. Dès mon secondaire, je savais que je voulais aider les gens, il me fallait seulement trouver de quelle façon. J’ai donc choisi de faire profiter les gens du même remède qui m’aide à me sentir bien chaque jour. Lorsque mon baccalauréat s’est terminé, je voulais en savoir d’avantages sur les maladies chroniques afin d’aider les gens malades à aimer la vie et le dépassement de soi.  Dès la fin de ma maitrise, j’aimerais beaucoup travailler dans une clinique de santé afin de donner au suivant chaque jour.

Pourquoi avez-vous accepté d’être porte-parole/bénévole pour la campagne annuelle?       

J’ai accepté de devenir porte-parole puisque j’ai adoré mon parcours universitaire. Je sais que j’ai été choyé d’étudier et de travailler à la clinique de kinésiologie. Il est important pour moi de continuer cette campagne de financement puisqu’elle permet la réalisation de merveilleux projets.

Quel message aimeriez-vous transmettre à nos diplômés donateurs?              

Merci de donner et de permettre aux étudiants de l’université de réaliser leurs projets. Vous n’avez pas la moindre idée à quel point, il est gratifiant d’apprendre ce que l’on ne retrouve pas dans les livres ! Vous donnez vie à de nombreux projets qui permettront aux étudiants de grandir et s’épanouir.