Historique

La recherche en pharmacologie et l'Université de Sherbrooke sont intimement liées depuis plus de 40 ans

Le Pr Domenico Regoli, aujourd'hui professeur émérite, fut nommé directeur du Département de pharmacologie en 1968. Dans son esprit, les études en pharmacologie se doivent de côtoyer celles de la chimie médicinale : « C'est fondamental pour l'avancement des connaissances sur le médicament ». C'est avec cette philosophie que le département se développe et devient, grâce à ses succès et ceux de l’équipe de chercheurs sur les kinines et l'angiotensine, une référence mondiale en pharmacologie respiratoire et cardiovasculaire.

L'Institut officiellement lancé en décembre 1997

Au début des années 90, une idée commence à germer dans la tête du Pr Pierre Deslongchamps, spécialiste en synthèse des produits naturels et macrocycliques: la création d'un institut de recherche en synthèse de biomolécules. Le Pr Pierre Sirois, alors directeur du département de pharmacologie et spécialiste en pharmacologie inflammatoire, rêve pour sa part à un institut de pharmacologie. Le Pr Sirois s'est alors allié à un groupe de professeurs, dont le Pr Deslongchamps, pour fonder ce qui allait devenir l'Institut de pharmacologie de Sherbrooke (IPS). En plus d'un édifice de plus de 2 500 m2 d'espaces laboratoires, l'IPS regroupe des chercheurs oeuvrant dans le domaine du médicaments. Il ont également à leur disposition des équipements à la fine pointe de la technologie.

Incubateur d'entreprises

En plus de sa vocation de recherche en pharmacologie et en chimie pharmaceutique, l'Institut est aussi un incubateur d'entreprises permettant aux technologies novatrices et à fort potentiel commercial de voir le jour. C'est ainsi que plusieurs entreprises y ont été hébergées depuis son ouverture : IPS Pharma, Télogène, Néokimia (Tranzyme Pharma), IPS Thérapeutique. Plus récemment, les compagnies Immune Biosolutions et Phenoswitch Bioscience ont vu le jour.

L'Institut: interdisciplinaire et multifacultaire

En 2008, suite au recrutement d'un directeur venant de l'industrie, le Pr Luc Paquet, l'Institut de pharmacologie actualise son projet. L'Institut devient multifacultaire; des chercheurs de plusieurs départements de la Faculté de médecine et des sciences de la santé, de la Faculté des sciences et de la Faculté de génie font équipe. L'Institut devient un lieu de rencontre et d'échange entre des chercheurs ayant des expertises multiples; un lieu où la combinaison et la cohabitation des expertises mène à l’éclosion de projets scientifiques interdisciplinaires.

Recherche translationnelle et partenariats

En 2013, les Prs Éric Marsault (chimie médicinale) et Philippe Sarret (pharmacologie et physiologie de la douleur) sont nommés comme codirecteurs de l'IPS. Cette alliance d'expertises complémentaires reflète bien la réalité de l'IPS. Conjointement avec le Pr Robert Day qui assume le rôle de directeur au développement des affaires, c'est une nouvelle dynamique qui s'installe. L'emphase est mise sur la recherche translationelle, la valorisation des travaux des chercheurs, la création de valeur et le développement de partenariats avec le monde industriel. Le tout vise à utiliser les connaissances des chercheurs pour optimiser des produits et technologies qui auront un impact direct sur la découverte de nouveaux médicaments, de nouveaux agents diagnostiques et de technologies de pointe.