Aller au contenu

Immigration et autres

Renouvellement des documents d'immigration

Attention! Renouveler un permis d'études ou un permis de travail requiert souvent les mêmes efforts et comporte des délais de traitement presqu'aussi longs que ceux déployés pour la demande originale. Procédez aux renouvellements d'avance!

Passeport 

Assurez vous de toujours détenir un passeport ou titre de voyage qui couvre minimalement l’entièreté de votre séjour au Canada et plus. Par conséquent, prévoyez son renouvellement d’avance.

Statut conservé (implicite)

Le statut conservé permet de continuer à bénéficier des conditions liées à votre permis d'études ou de travail en attendant la réponse à votre demande, en autant que votre demande de prorogation ait été faite avant la date d'expiration de votre permis. Attention: Si vous sortez du Canada, vous perdez le statut conservé (implicite)!

Délai de traitement

Pour connaître le délai de traitement moyen d'une demande de visa de visiteur,  de permis d'études ou de permis de travail, à partir de l'extérieur ou de l'intérieur du Canada,consultez le site Web d'IRCC.

Compte IRCC

Pour soumettre une première demande ou demander la prorogation d'un permis d’études ou de travail, il faut se créer ou utiliser un compte IRCC. 

Formulaire Web d'IRCC

Si le délai de traitement moyen est dépassé, ou pour toute question, ajout ou retrait de documents ou changement de situation, communiquez avec IRCC à l’aide du formulaire Web. 

Visa de visiteur ou AVE

Il est important de vérifier si vous avez besoin d’un visa de visiteur ou d’une Autorisation de Voyage Électronique (AVE) pour entrer au Canada. 

Pour devenir résident permanent et vous installer à long terme au Canada, et plus précisément au Québec, vous aurez besoin dans un premier temps du Certificat de sélection du Québec (CSQ), délivré par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion, suivi par la résidence permanente canadienne octroyée par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Il existe différents programme d'immigration permanente pour le Québec, permettant l'obtention du CSQ, dont le plus populaire est le PEQ:

Une fois que vous serez détenteur d’un CSQ, vous pourrez commencer les démarches pour faire le dépôt de votre demande de résidence permanente auprès d’Immigration Réfugié, Citoyenneté Canada, à l'aide de la trousse pour les travailleurs qualifiés sélectionnés par le Québec.

Pour pouvoir être rémunéré en salaire au Canada, vous devez vous procurer un numéro d’assurance sociale (NAS). Le NAS n’est pas équivalent à la sécurité sociale, il n’est aucunement associé à la couverture des soins de santé.

Il n’est pas nécessaire d’obtenir un NAS si vous prévoyez être payé en bourse; cependant, la plupart des institutions bancaires au Canada requièrent un NAS pour pouvoir ouvrir un compte.

Attention! Une personne étudiante internationale au Québec pourrait voir son admissibilité au permis de travail post-diplôme affectée si elle décide de prendre un temps d’arrêt, non prévu au calendrier scolaire, sauf s’il s’agit d’un congé d’études autorisé par la faculté.

De plus, l’arrêt des études, les échecs, les abandons de cours ou l’exclusion d’un programme d’études pourraient rendre plus difficile ou empêcher le renouvellement d’un Certificat d’acceptation du Québec (CAQ) ou du permis d’études.

Il est à noter qu'un étudiant qui a abandonné des cours ou a quitté son programme d'études perd aussi la permission de travailler, qui venait avec son permis d'études, puisqu'il n'est alors plus inscrit comme étudiant à temps plein. Il faut que cette personne change son statut pour celui de visiteur ou de travailleur, ou bien qu'elle quitte le Canada.

Selon le Règlement des études de l’Université de Sherbrooke 3.1.1.10. a), il est possible d’interrompre son programme d’études si l’on obtient, au préalable, une autorisation écrite de la faculté ou du centre universitaire de formation, pour des motifs tels qu’un congé parental, congé de maladie ou autre circonstance d’ordre personnel. Cette autorisation doit être signée par la faculté et accompagnée des documents justifiant le congé. Veuillez vous renseigner auprès de votre faculté et auprès du Bureau de la registraire pour plus d’informations relatives à ce sujet.

Il est à noter qu’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) n’autorise l’arrêt des études que pour un maximum de 150 jours et que le travail est interdit durant cette période, même si le permis d’études indique le contraire.

Une preuve que le congé a été autorisé par votre faculté sera à fournir lors du renouvellement de vos documents d'immigration ou lors de la demande de permis de travail post-diplôme.

L’équipe de l’Ombudsman des étudiantes et des étudiants s’assure que les décisions prises par l’administration universitaire, dans le contexte de la gestion des dossiers étudiants, sont respectueuses, transparentes, raisonnables, impartiales et non discriminatoires et qu’elles rencontrent les critères de l’équité procédurale.

L’équipe est là pour aider la communauté étudiante, les membres du personnel, le corps professoral et les autorités facultaires à résoudre les mésententes en s’appuyant sur les politiques, les règlements et les procédures, ainsi que la Déclaration des droits des étudiantes et étudiants de l’Université.

Les membres de la famille immédiate (conjointe ou conjoint et/ou enfants) d’une personne étudiante internationale ou d'un travailleur étranger qualifié pourraient être autorisés à accompagner la personne au Canada, selon certaines conditions.

Conjoint(e)

Un conjoint - marié ou conjoint de fait - pourrait accompagner une personne étudiante internationale ou un travailleur étranger qualifié en obtenant un visa de visiteur ou une autorisation de voyage électronique (AVE). Cette personne pourrait également obtenir un permis de travail ouvert.

Les détenteurs de permis de travail ouvert en tant que conjointe ou conjoint n’ont pas besoin d’avoir de CAQ.

Enfant(s)

Normalement, les enfants à charge (maximum 22 ans) sans conjoint(e) d’une personne étudiante internationale ou d'un travailleur étranger qualifié au Québec doivent obtenir un CAQ et un permis d’études avant leur entrée au Canada. Ils pourront fréquenter l’école publique de niveau maternelle, primaire ou secondaire sans payer de frais majorés pour étudiant international.

« Vous n’avez pas à transmettre de lettre d’admission si votre enfant fréquentera un établissement d’enseignement de niveau primaire ou secondaire général. Pour tout autre type d’établissement, vous devez fournir la lettre d’admissionSource

« Les enfants mineurs qui viennent au Canada en compagnie de leurs parents qui sont titulaires d’un permis d’études ou d’un permis de travail valide n’ont pas besoin de fournir une lettre d’acceptation d’un établissement d’enseignement lorsqu’ils présentent une demande de permis d'études. » Source