Exigences linguistiques

À l'Université de Sherbrooke, les formations sont offertes en français.

Afin de mieux encadrer ses exigences linguistiques, l'Université dispose d'une section entière dans son règlement des études au sujet de la connaissance de la langue.

Maîtrise de la langue française

Le point 6.1 du Règlement des études présente les Principes généraux associés à la connaissance de la langue et stipule que :

Toute étudiante ou tout étudiant doit posséder une connaissance fonctionnelle de la langue française écrite et parlée lui permettant de participer efficacement aux activités pédagogiques et de rédiger les travaux qui s’y rapportent, et ce, à tous les cycles d’enseignement.
L’Université peut [...] exiger une connaissance plus approfondie de la langue française ou, en plus de l’exigence de la connaissance fonctionnelle de la langue française, requérir la connaissance d’une autre langue que le français.

Toute personne admise à un programme d’études de grade de 1er cycle (baccalauréat) doit satisfaire aux exigences relatives à la connaissance de la langue française au moment de l’admission ou au cours de la première moitié du programme d’études. Il existe plusieurs modalités pour satisfaire à ces exigences (voir point 6.2 du Règlement des études).

Personnes non francophones

La Politique linguistique de l'Université de Sherbrooke (point 6.2.2.2) détermine que :

La candidate ou le candidat à l'admission qui a fait ses études antérieures dans une autre langue que le français peut être appelé à se soumettre à un test de connaissance du français. Selon le résultat obtenu, l’étudiante ou l’étudiant peut être tenu de suivre une ou plusieurs activités pédagogiques visant à la connaissance fonctionnelle du français.

Il existe plusieurs cadres pour déterminer le niveau de maîtrise d'une langue seconde, et les programmes de l'Université de Sherbrooke se servent de ceux-ci lors de l'évaluation des demandes d'admission.

Le Cadre européen commun de références pour les langues (CECRL) propose une division de la maîtrise de la langue sur six niveaux : A1, A2, B1, B2, C1 et C2 (où A1 est le niveau le plus faible et C2 le plus avancé).

Plusieurs de nos programmes exigent un niveau basé sur le CECRL car il s'agit d'une référence connue de notre clientèle internationale. Par contre, vous n'avez pas nécessairement besoin de certifier ce niveau en passant le test DALF/DELF, un autre test (comme le TFI, qui propose une note de 0 à 990) pourrait également être utilisé comme référence.

L'Université de Sherbrooke dispose également d'un test de classement de français langue seconde unique à l'Université. Lorsque la candidate ou le candidat n'a pas passé de test international (tels le DALF/DELF ou le TFI) ou bien lorsque la faculté juge qu'une autre évaluation est nécessaire, c'est possible qu'on lui demande de passer le test de classement de l'Université. La passation de ce test est gratuite.

La majorité des baccalauréats et des maîtrises de type cours demandent une connaissance fonctionnelle de la langue française (niveau B2 ou équivalent) avant le début de la formation, alors que d'autres demandent une connaissance universitaire (niveau C1 ou équivalent).

Les programmes de cycles supérieurs en recherche peuvent parfois permettre aux candidates et candidats de répondre à l'exigence linguistique du programme pendant leur formation (surtout possible au doctorat, sous l'approbation de la directrice ou du directeur de la thèse, ainsi que de la faculté).

Veuillez lire attentivement la fiche descriptive de votre programme pour connaître ses exigences linguistiques spécifiques (niveau de français exigé, date limite pour répondre à l'exigence et certifications acceptées).

Si les informations disponibles dans la fiche ne répondent pas à vos questions, veuillez nous contacter à bienvenue@USherbrooke.ca.