Matériel d'urgence

Matériel absorbant

Les utilisateurs de produits chimiques peuvent être en mesure de ramasser de petits déversements, dépendamment du danger représenté par le produit. Avisez le responsable du laboratoire ou une personne expérimentée si vous n’êtes pas sûrs des procédures.

Vous êtes invités à conserver quelques couches absorbantes, telles que celles utilisées par la compagnie Sigma-Aldrich pour l’emballage de ses produits. Tout déversement significatif sera géré par l’équipe d’urgence de la Division SSMTE. En avisant en premier lieu les services de sécurité via le 811 (campus principal) ou le 511 (campus de la santé), ces derniers contacteront les personnes de la Division SSMTE, et ce, 24h/24 et 7j/7.

Extincteurs

Il est essentiel que chacun se familiarise avec la localisation des extincteurs et avec leur opération. L’espace entourant un extincteur doit être dégagé en tout temps pour faciliter l’accès à l’appareil. Chaque extincteur opérationnel est muni d’une goupille qui est scellée. Pour pouvoir retirer la goupille, il faut tout d’abord la tourner pour briser le scellé.

Il ne faut jamais remettre en place un extincteur qui a été partiellement vidé de son contenu. Tout incendie doit être signalé à la division de Sécurité et prévention en composant le 811 (campus principal) ou le 511 (campus de la santé). Un agent de sécurité se déplacera alors sur les lieux de l’incident, et prendra en charge l’extincteur utilisé pour le remplacer par un nouveau.

Les extincteurs présents dans ou à proximité des laboratoires sont de deux types :

·         Dans les laboratoires se trouvent des extincteurs de type BC qui contiennent du CO2. Ils sont reconnaissables à leur tube en forme de cornet. Ils servent à éteindre (proprement) un petit feu B de solvants ou C d’origine électrique.

·         Dans les corridors se trouvent des extincteurs de type ABC qui contiennent une poudre chimique non conductrice. Ils sont reconnaissables par la présence d’un petit manomètre et pas de cornet. Ils servent à éteindre (efficacement, mais moins proprement) des feux A de matières solides (bois, papier, plastique, etc.), B de solvants ou C d'origine électrique.

Dans le cas d’un incendie d’origine métallique (avec du sodium ou magnésium par exemple), il faut absolument éviter d’utiliser de l’eau. En l’absence d’un extincteur approprié de type D, il est recommandé d’utiliser du sable sec ou un autre matériau non combustible.

Il est important de diriger la poudre vers la base du feu et de se tenir le plus éloigné possible (3 à 4 m pour un extincteur à poudre ou de 1 à 1.5 m pour les extincteurs à CO2), tout en gardant une porte de sortie dans son dos.

Les extincteurs se vident en une dizaine de secondes, ce qui est suffisant pour éteindre (en l’absence de résultat après 5 secondes, ou en présence d’un trop gros feu, évacuez!).

Couverture ignifuge

L'accès à la couverture ignifuge doit demeurer libre en tout temps. La couverture ignifuge a pour fonction d'étouffer le feu. Il importe de se rappeler que les victimes doivent s’enrouler avec la couverture ignifuge autour d'elles et se rouler sur le sol pour éviter les brûlures de type «effet de chandelle». En l'absence de couverture ignifuge, utilisez les douches d'urgence.

Trousse de premiers soins

Une trousse de premiers soins conforme aux règlements en vigueur doit être accessible dans chaque laboratoire. Chaque utilisateur du laboratoire doit connaître l’emplacement de la trousse. Elle est gérée par les personnes responsables du laboratoire, qui doivent en faire l’inventaire régulièrement et voir à ce que son contenu soit renouvelé, selon les besoins. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à visiter le site de la sécurité à l'adresse suivante: http://www.usherbrooke.ca/urgence/premiers-soins/.