Les classes de laser

Il existe divers types de laser : lasers à solide, lasers semi-conducteurs (diodes), lasers à liquide, lasers à gaz. Ils sont classés selon leur puissance et en fonction des dommages qu’ils peuvent causer aux tissus biologiques et à la matière.

L’EMP (exposition maximale permise) est la valeur de rayonnement, exprimée en W/cm2 ou en J/m2, à laquelle les personnes peuvent être exposées dans les conditions normales sans subir d’effets nuisibles. Cette EMP dépend de la longueur d’onde et permet de définir la puissance maximale de chaque classe de laser.

  • Classe 1 : Lasers sécuritaires intrinsèquement sans danger en raison de leur conception technique ou dispositif d’utilisation. Les énergies transportées par le faisceau sont ainsi toujours inférieures à l’EMP. Certains puissants lasers sont suffisamment confinés pour être de classe 1.
    Exemples : imprimante laser, lecteur CD, microscope confocal.
  • Classe 2 : Lasers visibles (400-700 nm) présentant un faible risque, car la protection est assurée par le réflexe d’aversion (fermer les yeux et tourner la tête) qui limite ainsi l’exposition à un temps inférieur à ~ 0,25 seconde. La puissance émise en continu est inférieure à 1 mW.
    Exemples : pointeurs lasers permis en classe, lecteurs de code-barres.   
  • Classe 3R : Lasers pouvant émettre de l’UV à l’IR (180 nm à 1 mm), dangereux s’ils sont utilisés avec un instrument d’optique et qui peuvent atteindre au plus 5 mW en continu. La vision directe du faisceau est potentiellement dangereuse mais le risque est inférieur à celui présenté par les lasers de classe 3B. Les réflexions diffuses ne représentent pas de danger.
    Exemples : pointeurs lasers, lasers d’alignement optique.
  • Classe 3B : Lasers toujours dangereux en vision directe ou en réflexion spéculaire et qui peuvent atteindre au plus 500 mW en continu.Les réflexions diffuses de ces lasers ne représentent normalement pas un danger, mais une évaluation des risques doit être faite en fonction du type de montage et de son utilisation. Ces lasers ne représentent pas de danger pour les incendies.
    Exemples: certains lasers militaires, lasers utilisés en recherche et en médecine.
  • Classe 4 : Lasers toujours dangereux. Ces lasers ont une puissance en continu supérieure à 500 mW et peuvent être continus ou pulsés. Ils présentent des risques d’incendies, de lésions à la peau et aux yeux, en vision directe et en réflexion spéculaire et diffuse. Leur utilisation requiert de très grandes précautions.
    Exemples : Lasers utilisés pour couper, percer ou marquer des matériaux, lasers chirurgicaux.