Radioprotection

L’usage des radio-isotopes est toujours très présent dans les laboratoires de recherche. L’Université de Sherbrooke ne fait pas exception et les produits radioactifs sont utilisés dans plusieurs laboratoires pour radio-marquer des molécules d’intérêt ou comme source de rayonnement dans diverses applications. 

Au Canada, l’utilisation de produits radioactifs est encadrée par la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires et son application relève de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). Cet organisme fédéral émet à l'Université de Sherbrooke un permis institutionnel qui encadre l’ensemble des activités impliquant l’utilisation de radio-isotopes.

L’Université, en tant que titulaire de ce permis, est l'autorité reconnue par la CCSN pour administrer ce permis. Celui-ci autorise l'utilisation de radio-isotopes uniquement pour les études de laboratoire; en aucun cas l'utilisation de radio-isotopes chez l'humain n'est autorisée par ce permis. Il réglemente la possession et l'utilisation des radio-isotopes contenus dans les sources non scellées, les sources scellées libres (incluses dans des montages ou utilisées aux fins d’étalonnage) et les sources scellées intégrées à des appareils. Les substances nucléaires autorisées, de même que les bâtiments ou endroits où elles sont manipulées, sont inscrites au permis. Ainsi, le permis couvre inclusivement les activités de recherche menées sur le campus principal, le campus de la santé, au centre de recherche sur le vieillissement ainsi que toutes activités qui se dérouleraient à l’extérieur des bâtiments dans le cadre de projets de recherche sur le terrain. À l’Université, le signataire de la demande de permis adressée à la CCSN est le vice-recteur à la recherche.

La Division santé et sécurité en milieu de travail et d’études (SSMTE) du Service des immeubles est l'entité désignée par l'Université pour appliquer le programme de radioprotection conformément aux exigences de la CCSN. L’ensemble de ce programme est décrit de façon détaillée dans le Guide de radioprotection de l’Université. La Division SSMTE coordonne tous les dossiers de radioprotection, voit à l’application stricte du programme de radioprotection et informe le Comité universitaire de radioprotection.

Le Comité universitaire de radioprotection, formé de représentants de chacun des services et facultés concernés, est sous la présidence du vice-doyen à la recherche et aux études avancées de la Faculté de médecine et des sciences de la santé.

En vertu du permis institutionnel et conformément aux politiques et procédures en vigueur à l’Université, la division SSMTE émet des permis internes aux personnes désignées afin d’encadrer l’utilisation de substances radioactives dans leurs activités de recherche, d’enseignement et de diagnostics cliniques. Les personnes désignées doivent fournir aux personnes chargées de la radioprotection toute l’information requise pour l’émission d’un permis interne pour être ainsi désignées titulaire de permis.