Gestion des matières résiduelles liquides

Pour les matières résiduelles liquides, elles sont séparées en quatre catégories différentes afin d’éviter les incompatibilités et de faciliter leur élimination : 

  1. Liquides organiques usés non halogénés
  2. Liquides organiques usés halogénés
  3. Les solutions aqueuses d'acides dilués
  4. Les solutions aqueuses basiques diluées

Veillez à ne pas trop remplir les contenants mis à votre disposition. Les contenants de 10 L disposent d’une ligne en haut qu’il ne faut pas dépasser.  Indiquez la nature du contenu sur l’étiquette dès que vous commencez à remplir le contenant (une des quatre classes ci-dessus). Soyez précis si le contenant ne contient qu’un ou deux types de solvants (acétonitrile / eau 60 : 40 par exemple).

Les solutions contenant des oxydants, des produits hautement toxiques (comme les ions cyanures, le bromure d’éthidium…) ou une concentration élevée de base ou d'acide devraient être ségrégués à part et remis aux personnes responsables de la collecte des matières résiduelles dans des contenants clairement identifiés.Si la solution provient d’une destruction de composés réactifs, le préciser sur l’étiquette (par exemple hydrure métallique neutralisé). Toute question à sujet peut être posée au personnel du SSMTE au moment de la collecte ou par courriel à l'adresse suivante: GMD@USherbrooke.ca

La loi sur la qualité de l'environnement, le règlement municipal de la ville de Sherbrooke et la politique en vigueur à l’Université de Sherbrooke interdisent de jeter à l'égout tout produit toxique ou inflammable qui risque de causer des dommages aux conduites, aux équipements ou à l'environnement et qui mettent en danger la sécurité des employés municipaux, ceux de l'Université ou de la faune aquatique.