J.M. De Bujanda

Professeur émérite

Département d'histoire
Faculté des lettres et sciences humaines
Université de Sherbrooke
Sherbrooke (Qc), J1K 2R1

Formation

  • Doctorat en histoire de l'Université de la Sorbonne de Paris
  • Doctorat en théologie de l'Université Grégorienne de Rome

Carrière

  • 1965 à 2000 professeur au Département d'histoire de l'Université de Sherbrooke.
  • 1969-1970 directeur du Département d’histoire de l’Université de Sherbrooke
  • 1969 -1998 fondateur directeur du Centre d'études de la Renaissance

Domaines d’enseignement

  • Histoire de l'Europe de la Renaissance
  • Introduction à l'histoire de l'Europe moderne
  • Réforme et Contre Réforme
  • La France au XVIe siècle
  • L'Italie de la Renaissance
  • L'Espagne du XVIe siècle
  • Introduction à l'histoire du Moyen Âge
  • Théories et pratiques politiques au XVIe siècle
  • Histoire du livre et de l'imprimerie aux XVe et XVIe siècles
  • Histoire des mentalités, des idées et des doctrines
  • La censure de la presse
  • Séminaire interdisciplinaire sur l'humanisme et sa signification actuelle qui selon les années a porté sur Pic de la Mirandole, Thomas More, Érasme, Luther, Nicolas de Cuse, Guillaume d'Occam

Principales distinctions

  • Membre de la Société Royale du Canada en 1995
  • Bourse Killam, 1997-1999, du Conseil des Arts du Canada
  • Membre correspondant (1984) et « Honorary Fellow » (2000) de l'Hispanic Society of America
  • Médaille du Collège de France, Paris (1984)
  • Médaille du 50e anniversaire de l'Université de Sherbrooke (2004)
  • Prix de la Société canadienne d'études de la Renaissance pour l'ensemble d'une carrière (2004)

Publications

Livres

  • Collection Index des livres interdits avec la collaboration d'une équipe internationale et des membres du Centre d'Études de la Renaissance. Les 10 premiers volumes ont été publiés par le Centre d'études de la Renaissance de l'Université de Sherbrooke et la Librairie Droz de Genève entre 1984 et 1996. Le volume XI a été publié par les Éditions Médiaspaul et la Librairie Droz de Genève en 2002 :
I.Index de l'Université de Paris, 1544, 1545, 1547, 1548, 1551, 1556. 672 p.
II.Index de l'Université de Louvain, 1546, 1550, 1558. 588 p.
III.Index de Venise, 1549, et de Venise et Milan, 1554. 528 p.
IV.Index de l'Inquisition portugaise, 1547, 1551, 1561, 1564, 1581. 875 p.
V.Index de l'Inquisition espagnole, 1551, 1554, 1559. 800 p.
VI.Index de l'Inquisition espagnole, 1583, 1584. 1246 p.
VII.Index d'Anvers, 1569, 1570, 1571. 976 p.
VIII.Index de Rome, 1559, 1564. Les premiers index romains et l'index du Concile de Trente. 1039 p.
IX.Index de Rome, 1596. Avec étude des index de Parme, 1580, Munich, 1583 et de Rome 1590, 1593. 1174 p.
X.Thesaurus de la littérature interdite au XVIe siècle. 840 p.
XI.Index librorum prohibitorum, 1600-1966. 984 p.
  • Juan de Cazalla. Lumbre del alma (1542). Universidad Pontificia de Salamanca, Fundación Universitaria Española. Madrid, 1974. 172 p.
  • Érasme de Rotterdam - Liberté et unité dans l'Église. Traduction et notes par Roland Galibois. Sherbrooke, Centre d'études de la Renaissance, 1971. 222 p.
  • Diego de Estalla (1524-1578). Estudio de sus obras castellanas. Roma, Instituto Español de Historia Eclesiástica, 1970. 196 p.
  • Le contrôle des idées à la Renaissance. Actes du colloque de la Fédération internationale des sociétés et instituts pour l'étude de la Renaissance, Montréal, 1-2 septembre 1995, édité par J.M. De Bujanda. Sherbrooke, Centre d'études de la Renaissance/Genève, Droz, 1996, p. 153-171.
  • Éditeur de 22 volumes de la collection du Centre d'études de la Renaissance de l'Université de Sherbrooke.

Chapitres significatifs

  • « Censura portuguesa y censura española », in Inquisição Portuguesa. Tempo, Razão e Circunstância. Coordenaçao de Luís Filipe Barrero et alii, Lisboa - Sao Paulo, 2007, p. 447-457.
  • « Los Dominicos y los índices de libros prohibidos españoles », in Praedicatores, inquisitores-II : Actas del segundo Seminario internacional sobre Dominicos e Inquisición. Sevilla, 3-6 marzo 2004. Editado por Arturo Bernal Palacios, Institutum Historicum Fratrum Praedicatorum, roma, 2006, p. 125-145.
  • « Index Librorum Prihibitorum » (p. 334-338). « Anticoton » (p. 40-41). « Enfer des bibliothèques » (p. 243-244), in Dictiononaire de la censure au Québec, sous la direction de Pierre Hébert, Yves Lever et Kenneth Landry, Montréal, Fides, 2006.
  • « La censure ecclésiastique sur les œuvre historiques », in Nunc alia tempora, alii mores. Storici e storia in età postridentina. Atti del convego internazionale Torino, 24-27 septembre 2003. Fondazione Luigi Firpo. Firenze Leo S. Olschki, 2005, p. 265-277.
  • « Censure romaine et censure espagnole aux temps de Galilée », in I primi Lincei e il Sant’uffizio : Questioni di Sciencia e di fede. Roma, 12-13 giugnio 2003. Accademia Nazionale dei Lincei. Roma, Bardi Editore, 2005, p. 16-30.
  • « L’Inquisition, l’Index et l’imprimerie », in L’Inquisizione. Atti del Simposio internazionale. Cita del Vaticano, 29-31 octobre 1998. A cura di Agostino Borromeo. Città de Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana, 2003, p.607-631.
  • « L’editto di proibizione delle opere di Bruno e Campanella. Un’analisi bibliográfica », Avec Eugenio Canone, in Bruniana e Campanelliana, VIII (2002), p. 451-480.
  • « Die verschiedenen Epochen des Index (1550-1615) », in Inquisition, Index, Zensur, Édité par Hubert Wolf, F. Schöningh, Paderborn-München-Wien-Zürich, 2001, p. 215-228.
  • « Los indices españoles de libros prohibidos del siglo XVI », in Historia de la Inquisición en España y America, vol. III.  Dirigida por Bartolomé Escandell Bonet, Centro de Estudios Inquisitoriales.  Madrid, B.A.C., 2000, p. 773-828.
  • « Le domande degli storici, in L’Inquisizione e gli storici :Un cantiere aperto »,Actes du colloque organisé à Rome le 24-25 juin 1999 par le Consiglio Nazionale delle Ricerche et L’accademia Nazionale dei Lincei, Roma, 2000, p. 375-378.
  • « Index of prohibited Books », in Encyclopedia of the Renaissance, 3. Renaissance Society of America, Charles Scribner’s Sons, New York, 1999. 7 cols., p. 256-259.
  • « Ciò che la storiografia può aspettarsi dell’apertura dell’ Archivio del Sant’Uffizio », in L’Apertura degli Archivi del Sant’Uffizio romano, Accamia Nazionale dei Lincei, Roma, 1998, p. 155-160.
  • « Le contrôle des idées au Portugal au XVIe siècle », in Le contrôle des idées à la Renaissance. Actes du colloque de la Fédération internationale des sociétés et instituts pour l'étude de la Renaissance, Montréal, 1-2 septembre 1995, édité par J.M. De Bujanda. Sherbrooke, Centre d'études de la Renaissance/Genève, Droz, 1996, p. 153-171.
  • « Quelques traits caractéristiques de la censure inquisitoriale portugaise au XVIe siècle », in L'Homme religieux. Hommage à Jean Delumeau.  Paris, Fayard, 1997, p. 274-279.
  • « Sguardo panoramico degli indici dei libri interdetti », in La censura libraria nell'Europa del secolo XVI. Actes du Congrès international d'Udine, 9-11 novembre 1995, publié par Ugo Rozzo. Udine, Arti Grafiche Friulane, 1977, p. 1-14.
  • « Érasme dans les index des livres interdits », in Langage et vérité.  Études sur l'humanisme européen de la Renaissance offertes à J.-C. Margolin, Genève, Droz, 1993, p. 31-47.
  • « Il primo indice romano, 1559 », in La stampa in Italia nel Cinquecento. Roma, Bulzoni Editore, 1992, p. 49-69.
  • « Le contrôle intellectuel par la censure ecclésiastique.  Les difficiles rapports entre auctoritas et aequitas au moment de la publication du premier index romain de livres interdits (1559) », in Aequitas, Aequalitas, Auctoritas, Paris, Vrin, 1992, p. 245-254.
  • « Recent Historiography of the Spanish Inquisition (1977-1988):  Balance and Perspective », in Cultural Encounters:  The Impact of the Inquisition in Spain and the New World, ed. by Mary Elizabeth Perry and Anne Cruz, Berkely/Los Angeles/Oxford, University of California, 1991, p. 221-247.
  • « Un Indice de libros permitidos », in Homenaje a Eugenio Asensio, Madrid, Gredos, 1988, p. 311-319.
  • « Indices de libros prohibidos », in Diccionario de Historia Eclesiástica de España, vol. V (1987), Madrid, Consejo Superior de Investigaciones Científicas, p. 399-409.
  • « Censure romaine et censure espagnole au XVIe siècle:  les index romain et espagnol de 1559 », in Annuario dell'Istituto Storico Italiano per l'eta moderna e contemporanea, XXXV-XXXVI (1983-84), p. 169-186.
  • « El primer índice de libros prohibidos », in Studia Theologica, XVI (1984), p. 443-450.
  • « Luther et la censure catholique », in Encounters with Luther.  Papers from the 1982 McGill Luther Symposium.  Editor, E.J. Fuscha. Montreal, 1984, p. 28-44.
  • « Indice de libros prohibidos del siglo XVI », in Arbor.  Ciencia pensamiento y cultura, CVIII (1981), p. 7-14.
  • « Censura e Inquisición en España en el siglo XVI », in La Inquisición Española:  Nueva visión y nuevos horizontes. Joaquín Pérez Villanueva, editor.  Madrid, Siglo veintiuno, 1980, p. 179-192.
  • « Littérature castillane dans l'Index espagnol de 1559 » in L'humanisme dans les lettres espagnoles (XIXe Colloque international d'Études humanistes, Tours, 1976). Paris, Vrin, 1979, p. 205-217.
  • « L'influence de Sebond en Espagne au XVIe siècle » in  Renaissance and Reformation, X (l974), no 3, p. 78-84.
  • « Pluralisme au temps de l'Humanisme », in Le pluralisme: pluralism: its meaning today. Montréal, Fides, 1974, p. 39-48. (Collection Héritage et Projet, no 10).
  • « La censure littéraire en Espagne au XVIe siècle », in Canadian Journal of History, VII (1972), p. 1-15.
  • « Libros italianos en el Indice inquisitorial de Valdés de 1559 », in Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, XXXIV (1972), p. 89-104.
  • « Literary Censorship in Sixteenth Century Spain », in The Canadian Catholic Historical Association, Study sessions no 38 (1971), p. 51-63.
  • « Tratado del amor de dios de Santo Tomas de Villanueva.  Estudio doctrinal y edición del texto ».  La Ciudad de Dios,  CLXXXIII.  Monasterio del Escorial, 1970. p. 38-89.

Autres implications

  • 1975 réunion de fondation de la Société canadienne d'études de la Renaissance dont il fut le vice-président (1966-1968) et le président (1978-1979).
  • Fédération Internationale des Sociétés et Instituts de la Renaissance dont il fut le secrétaire-trésorier pour l'Amérique du Nord (1988-1998).