Aller au contenu

Daniel Nadeau

Doctorant en histoire
Daniel.W.Nadeau@USherbrooke.ca

Titre du projet de thèse

Le Québec inachevé. Modernité et désaccords constitutionnels. Meech en représentations

Résumé

Nous avons choisi d’étudier un événement marquant de l’histoire politique canadienne récente : l’échec de l’accord du lac Meech. Nos travaux s’insèrent dans le champ de l’histoire politique. Pour y parvenir, notre objet d’étude sera l’opinion publique québécoise et canadienne et l’échec de l’accord du lac Meech.

L’accord du lac Meech est un projet de réforme constitutionnelle qui a échoué à la suite de sa non-ratification par les provinces du Manitoba et de Terre-Neuve. Ce projet d’entente constitutionnelle a été présenté comme un enjeu fondamental pour l’avenir du Canada par le nouveau premier ministre conservateur élu en 1984, Brian Mulroney. Cet accord a été la solution politique du moment à un autre événement fondateur de l’histoire politique canadienne : le rapatriement unilatéral par Ottawa de la constitution canadienne en l’assortissant d’une Charte des droits et libertés qui a donné naissance à un nouveau concept : la société chartiste canadienne.

Notre sujet de récit a lui aussi fait l’objet de vastes débats parmi le discours historiographique. Les arguments avancés par les divers auteurs revêtent les habits des conflits habituels Québec-Canada et empruntent les sentiers du constitutionnalisme, de la voie juridique ou des conflits politiques. Aucun auteur ne partage la thèse que nous entendons défendre dans ce projet, soit celui d’une scission dans l’ordre libéral hégémonique sous le poids de la montée des nouveaux mouvements sociaux incarnés par les tenants de la modernité, représentés par le premier ministre du Québec de l’époque, Robert Bourassa, et le premier ministre du Canada, Brian Mulroney.

Direction de la thèse

Harold Bérubé
Marie-Eve Carignan (Département de communication)

Mots clés reliés au projet de thèse

Modernité, histoire politique, histoire intellectuelle, Québec-Canada 19e-20e siècles, histoire du temps présent, opinion publique, espace public, histoire constitutionnelle canadienne, médias, accord du lac Meech.

Plus de renseignements sur Daniel

  • Maîtrise en histoire (Université de Sherbrooke, 1982)
  • Baccalauréat en histoire (Université de Sherbrooke, 1980)

Université, société et condition étudiante. Un exemple : l’Université de Montpellier de 1289 à 1421

  • Conseil des recherches en sciences humaines, FCAC 1982
  • Nadeau, D., « Étude de cas. Prix d’excellence or 2009 de la Société québécoise des professionnels en relations publiques » dans Danielle Maisonneuve, Les relations publiques dans une société en mouvance, 4e édition, Québec, Presses de l’Université du Québec, 2010, pp. 71 à 77.
  • Nadeau, D., « Identité nationale ou identités nationales : l’opinion publique canadienne tronquée » dans Marie-Ève Thérenty et Alain Vaillant, Dir; Presse, nations et mondialisation au XIXe siècle, Paris, Nouveau Monde éditions, 2010, pp. 307 à 319
  • Nadeau, D., « Pouvoir municipal et croissance économique : la municipalisation de l’électricité à Sherbrooke en 1908 », 1983, 33 pages. Recherche non publiée dans Kesteman, J.-P., La ville électrique. Sherbrooke 1880-1988, Sherbrooke, les éditions Olivier, 1988, 234 pages.