Catherine Tremblay

Doctorante en histoire
Catherine.Tremblay@USherbrooke.ca

Titre du projet de thèse

Les mineurs et leur famille devant la justice au Saguenay-Lac-Saint-Jean, 1950-1977

Résumé

Le projet de recherche s’intéresse à la justice pour mineurs telle que mise en œuvre dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean de 1950 à 1977 à travers deux cours de justice soit : la Cour des sessions de la paix et la Cour de bien-être social. Le projet vise donc, dans un premier temps, à aborder la justice juvénile en amont et en aval de la mise en place d’une justice spécialisée et, dans un second, à explorer cette justice dans le cadre spécifique de la région saguenayenne et jeannoise.

Direction de la thèse

Pre Louise Bienvenue
Pr Peter Gossage

Mots clés reliés au projet de thèse

Justice juvénile, jeunesse, Cour des sessions de la paix, Cour de bien-être social, Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Autres renseignements

Études universitaires antérieures

  • Maîtrise en histoire (Université de Sherbrooke, 2006)
  • Baccalauréat en histoire (UQAC, 2003)

Mémoire de maîtrise

Je me souviens? La mémoire collective québécoise, une étude exploratoire à partir des élections de 1956 à 1981

Bourses et distinctions

  • bourse FQRSC (2017-2020)
  • bourse institutionnelle de l’Université de Sherbrooke (2016)
  • bourse de doctorat du CHRS (dans le cadre de la subvention que le Centre a obtenue du FRQSC, 2015)
  • bourse institutionnelle de l’Université de Sherbrooke (2015)

Publications et communications 

Publications
  • TREMBLAY, Catherine, (accepté). « “ Les prisons les mieux dirigées demeurent des centres d'instruction du vice, c’est là que se fait l’éducation complète du novice….”. Les mineurs qui ont comparu devant la Cour des sessions de la paix au Saguenay-Lac-Saint-Jean (1950-1962) », Bulletin d’histoire politique
  • TREMBLAY, Catherine, « Compte-rendu critique, Trépanier, J. et Rousseaux, X. (Ed)Youth and Justice in Western States, 1815-1950. From Punishment to Welfare », Revue d’Histoire, d’Amérique Française, vol. 73, no 1-2, automne 2019, p. 229 à 231. 
  • Référence électronique: Catherine Tremblay, « Il y aurait peut-être lieu de lui donner une chance […]. C’est une aventure de jeunesse ». Les délinquants juvéniles devant la Cour de Bien-être social de Chicoutimi (Québec) de 1963 à 1967 », Criminocorpus [En ligne], L’enfance au tribunal. Enjeux historiques, perspectives contemporaines, Articles, mis en ligne le 30 mars 2020, consulté le 30 mars 2020. URL : journals.openedition.org/criminocorpus/7102
Communications
  • TREMBLAY, Catherine, (accepté) « “Pourtant je ne suis pas délinquante…”. Les filles mineures devant la Cour de bien-être social de Chicoutimi (1963-1977) », invitation à participer à une séance dans le cadre du colloque de l’IHAF, Ottawa, octobre 2019
  • TREMBLAY, Catherine, « “Nos jeunes délinquants deviendront des bandits!” Les mineurs devant la Cour de bien-être social de Chicoutimi (1963-1967) », conférence présentée à l’UQAC sur invitation dans le cadre du cours 4HIS546, mars 2019
  • TREMBLAY, Catherine, « Les mineurs devant la justice au Saguenay-Lac-Saint-Jean de 1950 à 1962 », ACFAS, Chicoutimi, UQAC, mai 2018
  • TREMBLAY, Catherine, « Réformer et protéger dans un tribunal punisseur », colloque Vices dans l’histoire du Québec et du Canada, de la Nouvelle-France à nos jours, UQAM, CHRS, 4 au 5 mai 2017