Thèse - Résumé

Les choses intellectuelles plutôt que la broderie : la Société d'étude et de conférences de l'entre-deux-guerres à la révolution féministe

Fanie ST-LAURENT

Jusqu'à maintenant, peu d'études ont été consacrées à la question des regroupements de femmes dans le milieu du livre et de la culture. Pourtant, les femmes se sont souvent montrées très actives et ont posé des gestes significatifs. L'objectif général de cette Thèse consiste à retracer l'évolution d'un regroupement culturel féminin, la Société d'étude et de conférences, et de comprendre son rôle dans l'histoire du livre et des femmes, des années 1930 aux années 1970. La Thèse propose d'abord une réflexion sur les regroupements culturels et sur la sociabilité vue et pratiquée par les femmes, qui permet de mieux comprendre l'évolution de la Société d'étude et de conférences. Le deuxième chapitre présente les fondateurs du regroupement ainsi que la structure mise en place dans les années 1930. La suite offre une description et une analyse des principales réalisations de la Société d'étude et de conférences. L'audition de conférences, la tenue d'un concours littéraire annuel, l'octroi de bourses d'études en France, la publication d'un bulletin d'informations, l'organisation des deux premiers salons du livre à Montréal et la participation à des consultations publiques nationales sont autant de projets réalisés par les membres de la Société d'étude et de conférences. Le quatrième chapitre, consacré aux cercles d'étude, montre le succès qu'a connu la Société d'étude et de conférences à Montréal comme en région. L'analyse du fonctionnement des réunions a permis de mieux connaître les habitudes et les intérêts des membres. À cet égard, l'étude du cercle Récamier et de ses procès-verbaux fait ressortir les liens amicaux qui se tissent dans les cercles, mais qui ne sauraient surpasser l'importance accordée au partage des connaissances. Enfin, le cinquième chapitre dresse le portrait général des membres de la Société d'étude et de conférences en présentant les différents paramètres qui les caractérisent. Les parcours exceptionnels de trois membres, Annette Doré, Marie Raymond et Jeannette Boulizon, qui ont su réaliser des projets importants à la Société d'étude et de conférences de même que dans le milieu culturel québécois viennent clore cette Thèse.