La traduction du roman Barrio de Miguel Almeyda Morales, accompagnée de réflexions et commentaires 

Pierrette RICHARD 

Ce mémoire est composé de trois parties. La première est une introduction qui présente d'abord la démarche effectuée quant aux possibilités envisagées sur le type d'oeuvre à traduire et sur les raisons qui sous-tendent le choix du roman Barrio de Miguel Almeyda Morales. Viennent ensuite les notes sur l'auteur, qui illustrent le paysage incrusté dans l'oeuvre, l'historique et les composantes sociopolitiques du Barrio, c'est-à-dire Villa el Salvador, un bidonville situé au sud de Lima, au Pérou. Puis une réflexion s'enchaîne sur la structure et les thèmes du roman et sur des propos comparatifs concernant les préfaces aux deux éditions de Barrio rédigées par le préfacier Mario Zolezzi Chocano. Ensuite, cette introduction présente la culture d'où le roman est issu, c'est-à-dire la culture chicha et son parler typique, pour enchaîner avec l'insertion du Barrio traduit dans le contexte québécois. Cette section met en lumière deux extraits d'une entrevue que j'ai réalisée avec l'auteur en septembre 2005, qui révèlent son point de vue sur Ângel, son personnage principal, ainsi que sa vision personnelle de l'oeuvre1. Cette introduction se termine par une réflexion théorique sur ma démarche comme traductrice, suivie par la liste des ouvrages consultés. 1 Note : cette entrevue est reproduite intégralement à l’Annexe 3, p. 206, tout comme elle apparaît sur le site Web de l’auteur à l’adresse suivante : www.miguelalmevda.com. La deuxième partie est la traduction complète du roman, incluant les deux préfaces à la deuxième édition, signées par Mario Zolezzi Chocano et César Ramos Aldana, ainsi que la critique réalisée par le journaliste Guillermo Giacoso, qui apparaît au dos de la jaquette du roman. La troisième et dernière partie du mémoire est composée de neuf annexes. La première présente un glossaire de mots typiques de la culture chicha, préparé à l'intention du lecteur. La deuxième est la traduction de la bibliographie de l'auteur, tirée de son site Web (voir Note 1). La troisième est la traduction de l'entrevue que j'ai réalisée avec Miguel Almeyda Morales en septembre 2005 et la quatrième est la version originale en espagnol de cette entrevue. L'annexe 5 est la traduction d'un article paru dans Perû 21 le 30 mars 2006, réalisée par José Gabriel Chueca, intitulée « Miguel Almeyda : Je suis le résultat de la rage et de la marginalisation ». Pour sa part, l'annexe 6 est l'original du même article. L'annexe 7 présente la traduction d'une entrevue réalisée par le préfacier Mario Zolezzi Chocano avec l'auteur du roman, intitulée « Une nouvelle Lima en train de parler d'elle-même ». L'annexe 8 est l'original de cette entrevue et l'annexe 9, un extrait d'une brochure sur Villa el Salvador, qui mentionne les dates importantes qui ont marqué la vie de cette ville-champignon et qui correspond à l'historique présenté aux pages 10 et suivantes de l'introduction, suivi de la Table des matières.