Le personnage lecteur et ses rapports au réel et à la fiction dans trois romans québécois contemporains

Marie-Christine DUBREUIL

À ce jour, les jeux entre réalité et fiction, au coeur de la littérature contemporaine, ont été peu analysés par le prisme des personnages lecteurs. Une telle étude présente pourtant un intérêt certain : la confusion entre réalité et fiction est mise en scène de manière explicite lorsque vécue par des lecteurs fictifs, ceux-ci étant susceptibles de se laisser emporter par les mots et par l'imaginaire d'autrui. Ce mémoire propose donc d'étudier le brouillage entre réalité et fiction expérimenté par les personnages lecteurs de trois romans québécois contemporains, soit Bestiaire et La logeuse , tous deux d'Éric Dupont, et Grande plaine IV d'Alexandre Bourbaki.

L'analyse vise à comprendre l'investissement des personnages dans la lecture, afin de saisir leurs rapports aux mondes réel et fictif. Elle permet aussi d'observer la façon dont ce phénomène se manifeste à travers l'intertextualité et les mises en abyme, qui constituent le cadre théorique du mémoire. Le premier chapitre étudie la façon dont les personnages utilisent les livres pour appréhender le monde qui les entoure et s'y tailler une place : les livres servent alors d'instruments de compréhension du monde. Dans le deuxième chapitre, la lecture devient une façon d'oublier ou de fuir le quotidien, tout en procurant au lecteur un plaisir unique. Il en résulte une forme de symbiose entre les livres et les lecteurs. Enfin, le dernier chapitre montre que les échanges constants entre réalité et fiction entraînent la remise en question de ce qui appartient à chacun de ces univers, tant chez le lecteur fictif que chez le lecteur réel.