Mémoire - Résumé

Trajectoires d’un regroupement d’auteurs en région : l’Association des auteurs des Cantons de l’Est

Fanie SAINT-LAURENT

Jusqu’à maintenant, peu d’études en histoire du livre ont été consacrées à la question des regroupements d’auteurs en région. Pourtant, celles-ci participent à la formation d’un milieu du livre à l’extérieur des grands centres, en collaboration avec d’autres instances scolaires, gouvernementales et culturelles. L’objectif général de ce mémoire consiste à montrer l’évolution d’un regroupement d’auteurs en région et de comprendre les stratégies employées par les dirigeants pour s’adapter aux changements.

Nous proposons d’abord un panorama des différents regroupements culturels, d’auteurs, de lecteurs et d’intellectuels qui se développent depuis le début du XXe siècle dans les Cantons de l’Est. Certains de ces ensembles, d’abord étudiés par Richard Giguère et Antoine Sirois, tels les Écrivains de l’Est autour d’Alfred DesRochers, ont été le berceau de la vie associative en région. Nous décrivons les événements marquant le milieu associatif qui ont précédé la création de l’Association des auteurs des Cantons de l’Est en 1977, notamment la fondation de l’Université de Sherbrooke dans les années 1950, qui entraîne la formation d’un milieu de sociabilité littéraire incluant des professeurs, des chercheurs et des étudiants, voire des écrivains. Le second chapitre est consacré aux premières réalisations de l’Association et à l’établissement d’une structure légale et financière qui donne une première idée de l’évolution des choix des conseils d’administration.

La suite se veut une étude du cas de l’Association des auteurs des Cantons de l’Est, la première association régionale d’auteurs à voir le jour après la création de l’Union des écrivaines et écrivains québécois. Nous mettons tout d’abord en relief le profil sociologique des membres à différents moments entre 1977 et 2003 en portant une attention particulière aux changements qui surviennent dans les effectifs, de l’âge à la profession, du lieu de naissance aux types de publications, et qui ont nécessairement une incidence sur la réalisation d’activités. Le dernier chapitre du mémoire est consacré aux divers mandats de l’Association qui évoluent en fonction du financement disponible et des besoins spécifiques des membres. Nous nous intéressons aux activités d’information et de services aux membres, d’animation et de formation, de publication, de promotion et de diffusion organisées par le regroupement et nous observons les personnes qui participent aux activités. Nous nous interrogeons sur la nature de ces activités, sur les personnes qui y participent et sur leur popularité auprès du grand public de Sherbrooke. L’analyse des différents paramètres qui caractérisent les membres et les dirigeants ainsi que de l’évolution des activités offertes par l’Association des auteurs des Cantons de l’Est montre l’état du regroupement à divers moments de son histoire, cible les principaux changements tout en soulignant les décisions des dirigeants pour s’y adapter.