Mémoire - Résumé

ENGAGEMENT, RÉVOLTE ET CONSCIENCE COLLECTIVE Du devenir intellectuel au processus d’autodésignation : parcours de deux écrivains révolutionnaires (Claude Gauvreau et Hubert Aquin)

Audrey VEILLEUX

Dans le domaine des études littéraires, la question de l’engagement de l’écrivain a été abordée amplement pour décrire les événements littéraires, historiques, culturels et politiques de la Révolution tranquille au Québec, marquée notamment par la réapparition de la figure de l’intellectuel. Néanmoins, qu’est-ce qui pousse ce dernier à vouloir s’engager socialement et artistiquement ? Existe-il une corrélation entre cet engagement et le régime autoritaire duplessiste et clérical de la Grande noirceur ? Est-ce que cet intellectuel engagé aurait pu être mû par un vent de révolte ? Le présent mémoire tente de répondre à toutes ces questions. Partant de l’hypothèse que les écrivains-intellectuels, par leur engagement, ont contribué à l’avènement de la Révolution tranquille, ce mémoire propose de retracer, en se penchant sur diverses manifestations d’écrivains engagés, un comportement, sorte de morphologie du devenir intellectuel, voire révolutionnaire, qui pourrait s’avérer typique à toute révolution. En d’autres mots, ce mémoire tente d’exposer qu’à la suite d’une phase importante d’autoritarisme, un individu prend – ou peut prendre – petit à petit conscience de l’oppression qu’il subit et, dans le but d’y mettre fin, choisit de devenir « agissant ».

Dans un premier temps, un examen historique des notions françaises et québécoises de la naissance de l’intellectuel et de l’engagement est proposé ainsi qu’une étude des manifestations de l’engagement de ces intellectuels dans la société québécoise des années 1950-1959. Puis, les étapes, ou épreuves, qui jalonnent toute prise de conscience liée à la révolte et à la résistance sont circonscrites. L’écrivain-intellectuel se présente ici comme la figure de proue de ce mémoire. Dans un second temps, deux études de cas permettent de concrétiser ces notions au sein même de la vie et de l’oeuvre de Claude Gauvreau et d’Hubert Aquin, collaborateurs de l’avènement de la Révolution tranquille et de l’autodétermination du peuple québécois.