Histoires textuelles

Notre compréhension des textes est modelée par l’aspect matériel que revêtent ceux-ci lorsqu’ils parviennent jusqu’à nous. De nombreux facteurs entrent en jeu dans la transmission des textes au fil du temps, de sorte qu’un texte diffusé de nos jours a souvent peu à voir, du point de vue de l’apparence, avec les diverses formes qu’il avait pu adopter pour des lectorats antérieurs. Chaque fois qu’un texte est imprimé, réimprimé, réorienté ou remanié, se produit ce que Randall McLeod appelle une « transformission ». La forme que prend un texte colore indéniablement la façon dont il est ou sera compris par les lecteurs qui lui sont contemporains et ceux qui suivront. Tout texte possède une histoire matérielle, souvent longue et riche, qui est tributaire des choix que font auteurs, éditeurs, imprimeurs, réviseurs et illustrateurs tant sur le plan culturel, esthétique qu’économique.

Le dossier, placé sous la direction de Yuri Cowan (Université de Gand), est en ligne à l'adresse suivante : https://www.erudit.org/fr/revues/memoires/2013-v4-n2-memoires0674/