Générations et régénérations du livre / The Generation and Regeneration of Books

En juillet 2015, le 23e Congrès de la Society for the History of Authorship, Reading and Publishing rassemblait quelques 300 participants à Montréal. Placé sous le thème des « Générations et régénérations du livre / The Generation and Regeneration of Books », l’événement, bilingue, invitait les chercheurs à questionner l’évolution des systèmes-livre – des supports, des pratiques et des acteurs –, tout en proposant de nouvelles manières d’envisager l’histoire du livre. Plus de 250 historiens du livre ont répondu avec enthousiasme à cette invitation en produisant des conférences, des communications et des communications-éclair, des présentations de projets numériques et des présentations par affiches. Ce numéro de Mémoires du livre / Studies in Book Culture, comprenant  entre autres des contributions de Robert Darnton, de Carole Gerson, d’Anthony Glinoer, de Leslie Howsam, de Martyn Lyons, de Jacques Michon de Jean-Yves Mollier et de Michael Winship, en rappelle les moments forts.

Si le Congrès SHARP 2015 était l’occasion de rassembler les grands historiens du livre pour faire le point sur les orientations de la discipline, il a aussi été un lieu de rencontre et d’échange pour une nouvelle génération de chercheurs. Trois articles et une affiche, de Nicholas Giguère, de Marie-Hélène Jeannotte, d’Emily Kopley et de Sarah Milner, nous livrent les résultats de la recherche en émergence

Le thème du congrès SHARP 2015 proposait de défier les limites et de confronter les modèles. Certes, le livre n’est pas mort, le temps de l’histoire du livre n’est pas révolu. Les articles du présent numéro manifestent ainsi la vitalité du livre au fil des époques, ainsi que l’essor continu de l’histoire du livre en tant que champ de recherche. Leurs auteurs, à l’instar des nombreux autres congressistes, confirment par leurs commentaires éclairés portant sur un vaste éventail de questions qu’il y a tout lieu de croire à cette pérennité du livre, peu importe les formes, les supports, les formats qu’il emprunte. Et si l’organisation du congrès SHARP 2015 a constitué une expérience unique mais ponctuelle; il est réjouissant de constater que le livre, tout comme  l’histoire du livre, continue de se régénérer.

Ce dossier, placé sous la direction d’Eli MacLaren (Université McGill) et de Josée Vincent (Université de Sherbrooke), en collaboration avec Joanie Grenier (Université de Sherbrooke), est disponible à l’adresse suivante : https://www.erudit.org/fr/revues/memoires/2016-v7-n2-memoires02575/