Commerce du livre, carnaval du livre / Book Commerce, Book Carnaval

Les foires du livre, festivals d'écrivains, congrès et autres manifestations organisées autour de la littérature constituent de véritables carrefours. Des débuts de la Foire du livre de Francfort en 1454 à l'essor que connaît le festival durant l'après-guerre jusqu'à la prolifération, au 21e siècle, d'événements auxquels on peut prendre part tant en personne que de façon virtuelle, les foires et les festivals ont façonné les cultures du livre et les industries de l'édition. Ce sont les lieux d'un commerce à la fois local et international, où s'échangent les livres, les droits et les idées. Ils revêtent également une dimension carnavalesque, en ce sens qu’ils se déploient en marge du quotidien. Dans les foires et les festivals, la créativité se trouve célébrée et les angoisses sont exacerbées, tout comme les mauvais comportements. Les inhibitions tombent, les gens portent le masque; le pouvoir, lui, s'expose et est parfois raillé; les livres entrent en scène.

Les articles portent sur les foires et les festivals du livre dans leur dimension commerciale et carnavalesque. Les foires et festivals y sont analysés sous divers angles : en tant que mondes, jeux, tournois, champs, événements, microcosmes, situations, institutions, réseaux, structures économiques, ou encore terrains de jeux (voir, par exemple, les travaux de Vincent 2002, Moeran et Pedersen 2011, Bartie et Bell 2012, Murray 2012, Sapiro 2016, Driscoll et Squires 2018, ou Weber 2018). Les perspectives sont variées, et prennent appui sur des festivals, qu'ils soient actuels ou non, et sur des foires se tenant aux quatre coins du monde. Les articles, prennent la forme d'études de cas, d'études comparatives et transnationales, ou encore d'analyses théoriques ou méthodologiques, s'articulent notamment autour des sujets suivants :

  •  Le commerce international du livre : À l'ère du numérique, quel est le rôle des foires axées sur les échanges commerciaux, comme celles de Francfort et de Guadalajara ? Le commerce pouvant dorénavant se faire par des moyens numériques, pourquoi des éditeurs de partout se rassemblent-ils encore en un lieu physique, en dépit des coûts très élevés que cela suppose ? Quel est l'apport des librairies éphémères, des séances de dédicaces et des produits dérivés à l'économie et à la diffusion du livre ? Dans quelle optique les festivals offrent-ils aux écrivains une visibilité et une occasion de promouvoir leurs livres ?
  •  Les expériences, les réjouissances et les participants : Qui croise-t-on dans les festivals et les foires ? De qui l’auditoire est-il constitué ? Ces personnes, que retirent‑elles ? (Comment s’habillent-elles ? Quels sacs trimballent-elles ?) Quelle est la fonction des foires et des festivals pour les écrivains ? Qu'arrive-t-il lorsque les auteurs passent de la page aux projecteurs ? Comment ces manifestations sont-elles vécues par les relationnistes, les organisateurs ou les agents ? Quel rôle y joue le réseautage informel ? Quelles peuvent en être les retombées négatives ? Qui risque d'en être exclu ? À quel point les participants émanent-ils d'horizons divers ?
  •  La littérature en direct : Les festivals d’écrivains et les activités organisées dans le cadre de foires sont l'occasion, pour la littérature, de s'animer, de se vivre en direct, devant public. De quelle manière cette immédiateté affecte-t-elle la production et la consommation de l'écriture ? Comment, sur le plan méthodologique, explorer et expliquer ce que deviennent les livres en contexte de festival ?
  •  Les controverses et les scandales : Quand qualifierait-on une programmation d’audacieuse et quand devient-elle carrément désastreuse ? Comment les controverses sont-elles reçues par les participants, les organisateurs ou les médias ? Comment les foires et les festivals se construisent-ils sur le plan idéologique ? Pourquoi y est-on admis ou, au contraire, demeure-t-on en marge ? De quelle manière le pouvoir institutionnel s'y perpétue-t-il ? Quel rôle la satire présente dans les médias sociaux joue-t-elle ? Quel regard les chercheurs posent-ils sur ces controverses et de quelle nature sera leur intervention ?

Placé sous la direction de Beth Driscoll (University of Melbourne) et Claire Squires (University of Stirling), le numéro est disponible à l’adresse suivante : https://www.erudit.org/fr/revues/memoires/2020-v11-n2-memoires05373/