Réseaux littéraires franco-canadiens 1970-2010

Le projet « Réseaux littéraires franco-canadiens 1970-2010 » porte sur les rapports qui unissent les institutions littéraires acadienne, franco-manitobaine, franco-ontarienne et québécoise tant du point de vue des collaborations entre les organismes (co-édition, création d'organismes communs en édition, en recherche ou en critique littéraire) que des collaborations entre les individus (rencontres d'écrivains, écriture conjointe de livres, etc.). Cette étude comprend trois volets :

1) le volet éditorial : vise à étudier le développement de l’édition en français dans les trois régions francophones minoritaires (l’Acadie, l’Ontario et l’Ouest) entre 1970 et 2010. Neuf maisons d’édition seront au cœur de cette analyse dont les Éditions d’Acadie, les Éditions Prise de parole et les Éditions du Blé. La recherche s’intéressera aussi aux auteurs qui ont joué un rôle important dans le monde de l’édition, tels que Gérald Leblanc, Robert Dickson et Roger Léveillé.

2) le volet critique : cherche à comprendre le développement de la critique littéraire en contexte minoritaire.

3) le volet auctorial : porte sur certains des auteurs les plus reconnus des trois milieux, les relations professionnelles ou d’amitié qui les lient et l’impact de ces liens sur la consécration de leurs œuvres.

L'objectif principal du projet est de mieux comprendre le fonctionnement des réseaux littéraires franco-canadiens minoritaires en analysant les relations entre les actants des divers milieux. Deux moments sont ciblés, soit celui où les institutions littéraires se mettent en place (années 1970 et 1980) et celui où elles se trouvent confrontées à une mondialisation grandissante (années 1990 et 2010). Les objectifs secondaires visent à 1) définir, catégoriser et reconstituer la structure des réseaux et les relations qui unissent les divers acteurs; 2) cerner le capital relationnel qui découle de ces échanges; 3) comprendre les parcours des plus importants acteurs de chaque région dans les sphères éditoriale, critique et auctoriale par une analyse des données archivées dans la base de données créée dans le cadre du projet; 4) repenser le fonctionnement des littératures minoritaires en conceptualisant leur mise en réseau afin 5) d'étudier la vie littéraire en fonction des relations sociales concrètes. Une douzaine d'acteurs seront analysés plus en détail, des entretiens seront réalisés avec la plupart d’entre eux.