INFOGRELQ 17

Colloque François-Xavier Garneau

Les 26 et 27 octobre 1995, avait lieu à Québec un colloque tenu à l'occasion du 150e anniversaire de la parution de l'Histoire du Canada depuis sa découverte jusqu'à nos jours de François-Xavier Garneau. L'événement commémoratif était organisé conjointement par l'Association québécoise pour l'étude de l'imprimé (AQÉI) et le CRELIQ de l'Université Laval.

Le colloque a rassemblé de nombreux chercheurs spécialistes et des étudiants qui ont fait le point sur Garneau et son oeuvre. Gérard Bergeron, auteur d'un essai sur Garneau et Yves Tessier, spécialiste de l'histoire de la ville de Québec, ont d'abord présenté le personnage et son milieu. Le professeur Paul Wyczynski de l'Université d'Ottawa a prononcé une conférence soulignant l'importance de Garneau dans l'histoire culturelle, politique et littéraire du Québec au XIXe siècle. Les autres communications se sont articulées autour des thèmes : la vie de Garneau; le milieu social et culturel du Bas-Canada au temps de Garneau; l'oeuvre de l'historien national du Canada français; l'héritage de Garneau dans la littérature de l'historiographie québécoise.

Ce panorama des études sur F.-X. Garneau, son oeuvre et son temps a révélé l'ampleur des perspectives de recherches sur le XIXe siècle littéraire et culturel. Garneau lui-même apparaît comme un personnage complexe avec de nombreuses facettes et qui ne se laisse pas facilement saisir. Il fut cependant d'une authentique générosité dans le travail immense qu'il légua à ses compatriotes, héritage qui demeure encore aujourd'hui un révélateur de ce que nous sommes.

La censure

L'étude de la censure représente l'un des axes de recherche d'une équipe du GRÉLQ, composée de Pierre Hébert, responsable, et Marie-Pier Luneau, Élise Salaün et Nathalie Viens, assistantes de recherche.

Dans un premier temps, l'équipe s'est penchée sur la censure de l'imprimé par le clergé, du 17e siècle jusqu'en 1919. Une étude de quelque 400 pages, par Pierre Hébert et un assistant qui a quitté le groupe depuis lors, Patrick Nicol est maintenant prête pour publication. Dans un deuxième temps, l'équipe a déterminé des axes de recherche pour la deuxième période (1920-1966), tout en élargissant son point de vue : le discours sur l'Index, la censure et la Deuxième Guerre mondiale, Le Devoir et la censure, la censure dans la correspondance des écrivains, etc. Une synthèse de ces travaux est prévue pour 1997.

Le responsable de l'équipe, Pierre Hébert, a en outre fait paraître quelques études sur des cas particuliers ou offrant une synthèse de la question, dont :

«La croix et l'ordre : le clergé et la censure de l'imprimé au Québec». Documentation et bibliothèques (janvier-mars 1995), p. 21-29.

«Laurent-Olivier David : le libéral radical malgré lui, ou Réflexions sur l'année 1896», dans Combats libéraux au tournant du XXe siècle, sous la direction de Yvan Lamonde, Montréal, Fides, 1995, p. 131-144.

Des mémoires en cours abordent également des aspects liés à la censure, tels l'émergence de l'érotisme littéraire (1960-1969), Paul Michaud et l'édition des Paradis de sable de Jean-Charles Harvey, etc.

Enfin, l'équipe entretient des liens continus avec un groupe de recherche de l'Association internationale de Bibliologie, qui s'intéresse à ces mêmes questions, particulièrement en Europe et au Maghreb.

Textes de théâtre et éditions au Québec

Un petit groupe de chercheurs en théâtre, Zanrong Huang, Chantal Lachance et Guillaume Lallier, sous la direction du professeur Hervé Dupuis, monte un catalogue de textes de théâtre édités au Québec depuis les origines jusqu'à nos jours. Ce catalogue servira aux recherches sur l'édition des textes dramatiques. Pour l'instant, Hervé Dupuis travaille sur l'édition des textes entre 1900 et 1920 et Chantal Lachance sur le discours tenu sur les femmes dans le péritexte des éditions de textes de théâtre féminin écrits depuis 1950.

L'activité littéraire des communautés religieuses

Les travaux de recherche de Yvan Cloutier, assisté de Simone Vannucci, Josée Marcoux et Jasmin Tanguay, reposent sur un corpus composé des livres, périodiques et brochures édités par des communautés religieuses ou des instituts apostoliques. Sont exclus les titres d'auteurs de membres d'une communauté publiés àcompte d'auteur ou chez d'autres éditeurs.

Simone Vannucci, qui fait un mémoire de maîtrise sur l'influence des franciscains dans la littérature québécoise, a complété une première analyse de l'Almanach Saint-François et des revues de formation (Les cahiers franciscains, Nos cahiers, les Cartons violés et l'Écho de l'Alverne. Elle complète (1932-1940) le catalogue des imprimés franciscains au XXe siècle compilé par Jasmin Tanguay (1900-1932).

Josée Marcoux a constitué et analysé le catalogue des publications littéraires des clercs de Saint-Viateur (320 titres parus de 1890 à 1991). Le dépouillement de La Survie, des Carnets du théologue et des Carnets Viatoriens est complété.

Yvan Cloutier étudie la production littéraire et la prise en compte de l'édition littéraire québécoise dans la Revue dominicaine (1920-1940). L'analyse de l'Oeuvre de presse dominicaine et des Éditions du Lévrier est terminée. Jasmin Tanguay devrait avoir terminé pour janvier son mémoire de maîtrise sur la représentation de la philosophie dans la Revue dominicaine (1915-1936). Josée Marcoux travaille à un mémoire sur «Les éditions Paulines et la littérature de jeunesse de 1949 à1995». Le dépouillement des Annales de Saint Joseph (à partir de 1912) de la congrégation de Sainte-Croix se poursuit (Y. Cloutier).

La chair triomphante

Élise Salaün

Les études sur l'érotisme sont très peu nombreuses en littérature québécoise. Pour combler cette lacune littéraire, dans son mémoire de maîtrise, intitulé La Chair triomphante: discours religieux, juridique et critique sur l'érotisme dans le roman au Québec (1940-1969), Élise Salaün retrace la présence de cette thématique à travers le discours des différentes institutions qui en ont traité.

Le mémoire compte trois parties. La première aborde le discours du clergé qui dénonce la présence de l'érotisme dans le roman populaire des années quarante et cinquante. La seconde décrit les procès pour obscénité qu'ont subi L'Amant de Lady Chatterley et Histoire d'O dans les années soixante. Enfin, la dernière partie présente le discours des critiques littéraires au sujet de la dimension érotique de cinq romans québécois (1960-1969).

SALAUN, Élise, La chair triomphante : discours religieux, juridique et critique sur l'érotisme dans le roman au Québec (1940-1969), Mémoire de maîtrise, Université de Sherbrooke, décembre 1995, 197 f. Directeur : Pierre Hébert.

L'auto édition littéraire au Québec au XXe siècle

Mario Parent

L'auto-édition, qui se présente sous différents aspects et que l'on doit différencier de l'édition à compte d'auteur, était davantage une nécessité qu'un choix dans le Québec du début du siècle. Ainsi, les oeuvres auto-éditées étaient généralement bien perçues d'un public spécialisé et attentif à l'évolution de la littérature canadienne-française.

Le développement de l'édition littéraire a permis de faire du métier d'éditeur une véritable profession. Des organismes subventionnaires, mis sur pied à la fin des années cinquante et dans les années soixante, ont reconnu le caractère institutionnel de l'édition littéraire et, par voie de conséquence, de tous les réseaux connexes du monde du livre : librairie, bibliothèque, critique littéraire, revue, enseignement, etc. Cette institutionnalisation du rôle de l'éditeur en tant qu'agent de consécration a eu pour effet de jeter une ombre sur les oeuvres auto-éditées, ce mode d'édition ne favorisant pas, dans la plupart des cas, la valorisation de l'oeuvre.

Pendant ces années de «vache maigre», l'auteur auto-édité a développé des stratégies de mise en marché, a été coopté par l'édition officielle, et il s'est adressé à des micro-publics que l'édition officielle ne pouvait atteindre. Avec la révolution informatique, cette tendance s'est confirmée.

Dans cette thèse, Mario Parent retrace l'évolution de l'auto-édition au Québec dans les secteurs du roman et de la poésie de 1900 à 1969. Des études de cas représentatifs de chaque période servant de fondement à son analyse.

PARENT, Mario. L'auto-édition du roman et de la poésie au Québec au XXe siècle, Thèse de doctorat, Université de Sherbrooke, août 1995, 634 f. Directeur : Jacques Michon.

Les herbes rouges :du singulier au pluriel (1968-1993)

Marc-André Goulet

Dans son mémoire, Marc-André Goulet jette les bases d'une histoire de la revue et des Éditions Les Herbes rouges, dirigées par les frères François et Marcel Hébert. D'abord associés à ce que Jacques Pelletier et Pierre Milot ont nommé «l'avant-garde des années soixante-dix», Les Herbes rouges ont rapidement représenté l'un des lieux de renouvellement de la poésie québécoise et de ses enjeux esthétiques et idéologiques. L'étude retrace l'évolution de la revue (1968-1993) et de la maison d'édition (créée en 1978), sur une période de 25 ans.

Une analyse de la réception critique des oeuvres dans les journaux et les revues littéraires fait ressortir les fortes polarisations entre les partisans et les opposants de ce «mouvement» littéraire controversé.

GOULET, Marc-André. Les Herbes rouges : du singulier au pluriel (1968-1993), Mémoire de maîtrise, Université de Sherbrooke, octobre 1995, 319 f. Directeur : Richard Giguère.

Nouveau site internet

La revue Présence Francophone est maintenant sur Internet. Enfin, une partie de la revue. Les internautes ont maintenant accès au sommaire de la revue ainsi qu'aux résumés des articles. Cette vitrine permet aux chercheurs de connaître les grandes lignes des dossiers thématiques puisque les présentations des responsables de chaque dossier ainsi que l'index de la revue sont reproduits intégralement. Le site se trouve sur le serveur de l'Université à l'adresse suivante : http://callisto.si.usherb.ca/~pfranco/pf2.htm

Séminaires de recherche - Automne 1996

Travail sur le tome I de l'Histoire de l'édition littéraire au Québec
Les éditeurs de littérature pour la jeunesse

Équipe: Suzanne Pouliot, Nathalie Roussel et Annie Lamoureux

La censure

Équipe: Pierre Hébert, Marie-Pier Luneau, Élise Salaün et Nathalie Viens

Les séminaires ont lieu de 14 h à 16 h et sont précédés d'une réunion d'équipe du GRÉLQ.