Éthique de la recherche avec les êtres humains

La quête du savoir sur les humains et sur l’univers qui les entoure est une activité fondamentalement humaine. La recherche s’inscrit naturellement dans cette volonté de comprendre et d’améliorer le monde dans lequel nous vivons. L’Université de Sherbrooke reconnaît comme principe fondamental que la science et la technologie sont au service de la personne humaine, dans le respect de ses droits inaliénables et de ses valeurs fondamentales. Étant donné l’importance primordiale de la recherche et de la participation d’êtres humains à la recherche, il faut prendre tous les moyens possibles pour que la recherche soit menée de façon éthique afin de préserver la confiance du public. Dans le cadre de ses activités de recherche faisant appel à des êtres humains, l’Université a adopté sa Politique en matière d’éthique de la recherche avec des êtres humains (Politique 2500-028) qui respecte les principes exposés dans l’Énoncé de politique des trois Conseils : Éthique de la recherche avec des êtres humains (ÉPTC-2, 2014).

Comment les projets sont-ils évalués?

Toute recherche menée par des membres de l’Université, à l’intérieur ou non de ses constituantes légales ou affiliées, et qui implique des êtres humains, doit être approuvée au préalable par un CÉR constitué ou reconnu par l’Université.

Les CÉR sectoriels et le CÉR rattaché ont pour mandat de faire l’évaluation éthique des projets de recherche au nom de l’Université, ce qui comprend l’approbation, le refus ou l’arrêt de projets de recherche, proposés ou en cours, impliquant des êtres humains, ainsi que les propositions de modifications aux projets.

Les demandes d'évaluation des projets de recherche impliquant des êtres humains doivent être adressées au CÉR relié au domaine de recherche.