Éthique de l'expérimentation animale

La recherche avec les animaux à l’Université de Sherbrooke

L'enseignement et la recherche sont au coeur de la mission fondamentale de l'Université de Sherbrooke. Dans certains domaines, cette mission nécessite parfois l'utilisation d'animaux. Cette utilisation n’est cependant pas un droit acquis. À ce sujet, la position de l’Université reflète celle du Conseil canadien de protection des animaux (CCPA) : la recherche comportant l'utilisation d'animaux est acceptable seulement si elle promet de contribuer au développement des connaissances dont on peut raisonnablement attendre qu'elles profiteront aux êtres humains ou aux animaux.

Dans cette perspective, l'Université s’est dotée d’une politique institutionnelle en matière d'éthique de l'expérimentation animale qui encadre l’utilisation éthique de tous les animaux utilisés à des fins de recherche, de tests ou d’enseignement dans les locaux de l'Université, ou dans tout autre lieu où ces activités s'exercent.

L’utilisation éthique signifie que les animaux sont traités avec compassion, respect et selon le concept des 3R (remplacement, réduction, raffinement) qui définit un ensemble de principes éthiques directeurs pour aider à réduire au minimum l’inconfort des animaux et à améliorer leur bien-être durant leur séjour dans les animaleries.

Ce concept est devenu tellement important en recherche avec les animaux que le CCPA a conçu un microsite des 3R qui se veut une référence en matière d'information sur les solutions pour remplacer, réduire ou raffiner l'utilisation des animaux en science

Deux volets de recherche avec les animaux

À l’Université de Sherbrooke, la recherche avec les animaux comporte deux volets bien distincts : la recherche dans le domaine de la santé, à la Faculté de médecine et des sciences de la santé, et la recherche dans le domaine de l’écologie et de l’environnement, à la Faculté des sciences.

La recherche avec les animaux à la Faculté de médecine et des sciences de la santé vise à comprendre la formation des maladies, à développer de nouveaux médicaments et vaccins et, grâce à des instruments d’imagerie sophistiqués, à raffiner de nouvelles techniques de diagnostics. Les équipes de recherche étudient, entre autres, différents types de cancers (côlon, cerveau, foie, pancréas, sein), certaines maladies du cœur et de l’intestin, le diabète et l’obésité, la douleur chronique et les fonctions respiratoires du nouveau-né.

À la Faculté des sciences, l’observation de la faune, les études de comportement et l’impact des changements environnementaux sur certaines espèces constituent les principales thématiques de recherche. Les projets étudient, entre autres, le chamois (Italie), le kangourou (Australie), le sarcoramphe roi (Mexique), la mésange bleue (Corse) et, plus près de nous, l’hirondelle bicolore, le raton laveur, le tamia rayé, la truite, la chèvre de montagne et le mouflon d’Amérique.

Certification du CCPA

Dans le cadre de son programme national d’évaluation et de certification, le CCPA procède à des visites triennales des établissements où sont utilisés les animaux pour la recherche, l’enseignement et les tests. Suite à ces visites, le CCPA délivre son certificat de Bonnes pratiques animales – BPAMD aux établissements qui respectent ses lignes directrices et ses politiques en matière de normes de soin et d’utilisation des animaux. L’obtention de ce certificat est essentielle pour qu’un établissement soit éligible au financement public de la recherche. L’Université de Sherbrooke fait partie de ce programme d’évaluation depuis 1974.

Pour plus d’information concernant la recherche avec les animaux, veuillez communiquer avec la coordonnatrice des comités de protection des animaux de l’Université de Sherbrooke à CIPA@USherbrooke.ca