Lignes directrices

Le programme met l’accent sur l’acquisition de la pensée critique par rapport au développement des connaissances et sur l’acquisition du savoir nécessaire à la réalisation d’une recherche. Ses principales caractéristiques sont :

Une formation par la recherche
La recherche est non seulement le but de la formation mais aussi une démarche d’apprentissage qui se poursuit tout au long de la scolarité. Dans les cours portant sur le vieillissement (biosanté, approche psychologique et approche sociologique), le contenu est présenté à travers des analyses critiques d’articles scientifiques. Les cours de méthodes présentent un survol de l’ensemble des phases de la recherche scientifique et des diverses méthodes qualitatives et quantitatives en gérontologie. Les ateliers et les rapports de recherche permettent la mise en application de la démarche scientifique et contribuent à un encadrement à la recherche d’une qualité exceptionnelle.

Une formation axée sur la contribution à l’avancement des connaissances
Malgré le développement remarquable de la recherche en gérontologie au cours des vingt dernières années, il y a encore place pour la production de nouvelles connaissances. Ainsi, tout mémoire de maîtrise apporte une contribution au champ de la gérontologie. Les étudiantes et les étudiants sont invités à présenter leurs travaux lors d’activités scientifiques organisées par le programme, par le Centre de recherche sur le vieillissement, par l’Université de Sherbrooke ou à l’occasion de congrès et colloques provinciaux, canadiens et internationaux. D’ailleurs, l’Université et le Centre de recherche sur le vieillissement offrent un soutien financier et technique aux étudiantes et aux étudiants qui veulent diffuser leurs travaux.

Une formation multidisciplinaire
Le vieillissement ne peut pas être appréhendé à travers une seule discipline puisque ses composantes sont multiples. Non seulement le programme de maîtrise en gérontologie comporte trois cours pour comprendre les principaux apports de diverses disciplines au champ du vieillissement (approche biosanté, approche psychologique et sociologique) mais il propose aussi une formation de pointe avec des professeures et professeurs ainsi que des chercheures et chercheurs oeuvrant dans les diverses disciplines liées au vieillissement. Pendant leur formation, les étudiants reçoivent des enseignements de psychologues, sociologues, travailleurs sociaux, criminologues, neuropsychologues, médecins, gériatres, infirmières, ergothérapeutes, physiothérapeutes, nutritionnistes, kinésiologues et autres spécialistes.