Professeur émérite

Guy A. Lefebvre,  Département de génie civil

Après avoir complété ses études de premiers cycles à l’Université Laval, il a poursuivi des études postdoctorales à l’Université de Californie à Berkeley de 1970 à 1971. Il débute ensuite sa carrière à l’Université de Sherbrooke, où il est reconnu comme un véritable spécialiste de la géotechnique et devient responsable du secteur sols et matériaux dans lequel il développe plusieurs nouveaux cours.  Invité à faire  partie de nombreux comités d’experts avec la Société d’énergie de la Baie James, Hydro-Québec et le U.S. National Research Council, il est également respecté par ses pairs et devient rapidement directeur du Département de génie civil en 1976 sans que son implication en recherche soit diminuée.

Ses travaux de recherche sont très diversifiés : argiles sensibles, stabilité des pentes, dynamique des sols, induration des argiles par traitement électrocinétique et utilisation des ondes de Rayleigh comme outil d’investigation géotechnique. 

Président de la Société canadienne de géotechnique en 1999 et 2000, il a à son actif plus de 150 communications scientifiques et il a été conférencier invité à plusieurs reprises autant en Amérique qu’en Europe. Durant toute sa carrière, il a encadré plus de 83 étudiants gradués, laissant là une empreinte indélébile remarquable. 

Mentionnez le nom du professeur Guy A. Lefebvre dans un congrès mondial de géotechnique et vous verrez les visages s’illuminer de complicité. Pas étonnant que la Société canadienne de géotechnique lui ait décerné la médaille R.F Legett et également le R. M. Quigley Award pour une contribution exceptionnelle.

 Fellow de l’Institut canadien des Ingénieurs, le professeur Lefebvre a toujours été un digne ambassadeur du département de génie civil de l’Université de Sherbrooke. Cette reconnaissance lui a d’ailleurs été accordée officiellement lors du gala du 50e anniversaire de la Faculté de génie. De plus, il s’est vu accorder le titre de professeur émérite lors de la collation des grades 2006 de l’Université de Sherbrooke.