Discours de Jacques Lajoie

Bonsoir à tous,

C’est avec un grand honneur que je me retrouve aujourd’hui parmi vous. J’aimerais, dans un premier temps féliciter l’ensemble des récipiendaires. Beaucoup d’émotions et de joie résultent des efforts que vous avez accomplis jusqu’ici. 

Avec vos connaissances acquises, vous rêvez maintenant de conquérir le monde. Votre vivacité d’esprit, votre énergie et votre motivation vous poussent à vouloir laisser votre marque. Mais comment? Plusieurs chemins s’offrent à
vous : une carrière professionnelle en recherche, en consultation ou en gestion! Le génie ouvre toutes les portes de vos ambitions. Mais avez-vous pensé à la carrière d'entrepreneur?

Pour ceux qui ont le goût de l’aventure, beaucoup d’imagination et qui tolèrent bien le risque, cette opportunité pourrait combler vos plus grandes ambitions. Toutefois, votre côté logique ou calculateur aura tendance à freiner vos rêves les plus grands.  Beaucoup d’interrogations surviendront : « Suis-je trop jeune? Ai-je le talent? Je n’ai pas d’argent! ». 

Comme le disait si bien Albert Einstein : « La logique vous mènera de A à B. L’imagination vous mènera partout ».  Alors, voulez-vous voyager au-delà de votre logique et emprunter de nouveaux sentiers? Voulez-vous devenir le prochain Bombardier, Cascades ou Apple? Tout est possible!

Ayant une formation d’ingénieur et étant l’un des membres fondateurs de l’Accélérateur de création d’entreprises technologiques (ACET), j’ai le privilège de côtoyer chaque jour de jeunes entrepreneurs ambitieux qui rêvent de changer le monde.  Je n’ai qu’à penser à IngéniArts, Oneka technologies, GCS Médical, etc. Ce sont tous de jeunes ingénieurs issus de la Faculté de génie de l’Université de Sherbrooke qui vivent leur rêve. Est-ce facile? Certainement pas. Est-ce excitant et motivant? Plus que vous ne pouvez l’imaginer! Tous rêvent d’avoir autant d’impact que la technologie ACELP de l’Université de Sherbrooke a eu dans le monde des télécommunications.

Vous avez aujourd’hui l’opportunité de bénéficier de plusieurs ressources dans les écosystèmes entrepreneuriaux autant régionaux que provinciaux. L’Université de Sherbrooke, avec l’ensemble de ses formations, ses séminaires et ses activités entrepreneuriales est un exemple concret de ressources. C’est d’ailleurs au sein de l’Université de Sherbrooke qu’est né l’ACET. 

En 2008, quelques esprits aventureux rêvaient de changer le monde de l’entrepreneuriat technologique universitaire.  Cela aura pris près de trois ans à rendre le rêve concret. En janvier 2011, l’ACET accueillait ses premiers projets d’entreprise. Depuis 2011, c’est plus de 60 projets d’entreprises technologiques qui ont émergé et obtenu plus de 25 M$ en financement. Elles ont créé plus de 200 emplois et sont évaluées aujourd’hui à plus de 80 M$.

En quelques années, l’ACET est devenu une référence dans le monde de l’entrepreneuriat grâce à l’Université, aux membres de son conseil d’administration, ses mentors, ses coachs, ses partenaires et aux intervenants régionaux.  Classé parmi les 3 meilleurs incubateurs/accélérateurs universitaires au Canada, l’ACET ne peut qu`être fier du chemin parcouru. Avec notre imagination débordante, nous entrevoyons beaucoup d’autres défis à relever. Cela nous motive, cela nous passionne.

Il y a huit ans, personne n’imaginait que quelques rêveurs changeraient le visage de l’entrepreneuriat universitaire technologique au sein de l’Université, en Estrie, au Québec et même au Canada. 

Je ne peux imaginer ce que vous, une centaine de futurs brillants ingénieurs, pourriez accomplir si vous osiez réaliser vos rêves. En agissant, vous créerez le monde de vos rêves. Et si vous avez peur d’échouer, pensez à ce qu'Edison a dit : « Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 façons ne pas y arriver ». C’est ce qu’on appelle de la recherche et du développement.

Alors, osez!! 

Merci et félicitations de nouveau à tous les récipiendaires.

Bonne soirée,

Jacques Lajoie, B.Sc.A, M.Sc.A., M.B.A.

Vice-président et directeur technologique
ACET